Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 142 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

 Roland Garros 2017 : Gasquet contraint à l'abandon

Roland Garros (Francais)Richard Gasquet était opposé à son compatriote Gaël Monfils sur le court Philippe Chatrier pour une place en huitièmes de finale des Internationaux de France.
En raison de douleurs à la cuisse droite, Gasquet a renoncé alors qu’il était mené 7/6 5/7 4/3.

Le vainqueur de ce duel tricolore sera opposé demain au Suisse Stan Wawrinka, qui s’était défait hier de l’Italien Fabio Fognini en trois manches sur le court Suzanne Lenglen.
Arrivé à Paris avec seulement trois matchs sur disputés sur terre battue, le Français s’était dans un premier rassuré physiquement lors de son match du deuxième tour notamment. Mais il perdra les points acquis l’année passée avec son quart de finale. La tête de série numéro 24 passera un IRM dès demain.
Reste maintenant à savoir si le joueur de Sérignan continuera son chemin sur gazon avec les tournois de s’Hertogenbosch, du Queen’s, avant le troisième Grand Chelem de la saison à Wimbledon…



Bonjour Richard. Tu es dans la frustration, la déception, ou tu es un peu fataliste ?

« Non, je suis déçu, il n'y a pas de fatalité. Cela fait deux ou trois semaines que j'ai eu des problèmes au dos, avec une sorte de cruralgie sur la jambe. Je n'ai pas de sensation sur la cuisse, ni au toucher ou autre...
C'était très douloureux. Mais le dos va mieux. J'ai tout fait pour que cette cruralgie passe. Mais il y a toujours le nerf qui est un peu irrité. J'ai essayé, jusqu'au bout, mais j'ai vu au début du milieu du deuxième set que cela allait être très difficile.
Pas mal de déception, mais maintenant, je n'ai plus mal au dos. Je pense que c'est moins grave que ce que j'avais la semaine dernière. Ça va de mieux en mieux, mais je ne pouvais tout simplement pas continuer.
Non, je ne pouvais plus jouer, Gael ou un autre, c'est un match de tennis, c'est un adversaire, même si c'est un ami. Mais je ne pouvais plus jouer. J'étais au bout. Ça faisait trop mal pour continuer, que ce soit Gael ou un autre.
Non, j'ai fait le maximum que je pouvais, je ne pouvais donner plus que ce que j'ai fait. L'adversaire était comme il était, mais je ne pouvais pas plus donner que ce que j'ai fait. Si j'avais été à 100 %, c'est sûr, je voyais bien qu'il n’était pas au top du top... Mais moi, je ne pouvais plus rien faire ! Je vais faire une IRM, on verra.
Le dos va mieux, je pense que c'est moins grave que ce que j'avais. Mais cette zone-là est tout de même un peu touchée. Je ne peux plus du tout pousser sur la cuisse. Non, je n’étais pas très bien non plus hier. Au premier set, pas super.
Jusqu'à 7-6, un partout, je n'avais pas mal, mais d'un coup, sur deux ou trois courses, j'ai vu que la douleur s'intensifiait, que ça allait être très dur. »

Tu as beaucoup enchaîné les pépins physiques, la saison passée. Notamment, déchirure à Wimbledon…
Tu de dis que c'est la faute à « pas de chance » ? Tu vas changer des choses ?


« J'ai eu l’appendicite, j'étais à deux doigts de la péritonite... C'est une trop grosse blessure. C'est normal que ce soit très long. Il n'y a aucune surprise.
J'étais très bien en Australie, puis très bien au mois de février. C'est tout simplement la faute à « pas de chance », parce que je donne tout au quotidien pour aller mieux. Mais c'est tout simplement pas de chance ! »

Richard, Gael a rendez-vous avec Stan maintenant. Toi, tu as eu un gros combat contre Stan, il y a quelques années sur le Lenglen, que pourrais-tu donner comme conseil à Gael sur ce match-là ?

« Il le connaît très bien, Stan est peut-être favori, mais Gael à Roland-Garros est très dur à battre, avec le public… Gael peut gagner ce match. J'y crois pour lui, tout simplement.
Après, c'est sûr, il n'est pas au top, mais battre Gael à Roland-Garros, c'est toujours difficile, quoi qu'il arrive. Cela va être un gros match.
On connaît Gael, qu'il soit au top ! Qu’il joue fort, qu’il joue long, qu'il serve bien... Stan frappe incroyablement bien la balle des deux côtés. Il est d'une puissance énorme. Il faut réussir à contenir ça. En tout cas, ce sera un grand match. »

Je reviens sur ce match que vous avez livré contre Stan Wawrinka. On se rappelle d'un combat de revers magnifique, extraordinaire.
Tous les deux revers à une main. Un jugement de votre part sur le revers de Wawrinka ?


« Il a un revers incroyable, il a une puissance folle. Il est très costaud, très puissant. Quand il est au top, c'est un joueur incroyable. Même quand il ne l'est pas, mais quand il l'est, c'est vraiment impressionnant.
On a vu, il a gagné trois Grands Chelems, et chaque fois, il a joué un niveau exceptionnel. C'est vraiment une force qui est incroyable. »

Et la différence technique, entre votre revers et le sien ?

« Le mien tourne peut-être un peu plus, il a certainement un peu plus d'effet. Mais le sien est vraiment très puissant. »

A Roland Garros pour RG.Net
Pierre PEDRERO



 

   Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre RG.net, vous bénéficierez de privilèges... et c'est gratuit!

  Liens connexes
· Plus à propos de Roland Garros (Francais)
· Nouvelles transmises par pierre


L'article le plus lu à propos de Roland Garros (Francais):
Roland Garros 2007 - Gasquet: "J'étais trop crispé"


  Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais


  Options

 Format imprimable Format imprimable





Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.02 S