Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 60 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

 BNP PARIBAS MASTERS 2013: Direction Londres...

Tournois (Francais)La barre était trop haute ce soir pour Richard Gasquet qui s'incline 6/4 6/1 face à Rafael Nadal. Ce dernier figurera dans le dernier carré du Masters 1000 de Paris Bercy.
Le numéro 1 mondial mène désormais 12 victoires à 0. Il rencontrera David Ferrer ou Tomas Berdych,



Bercy plein à craquer

Avec la présence des huit meilleurs joueurs du monde, le Palais Omnisport de Paris-Bercy fait le plein.
Depuis la fin de la matinée de cette journée de vendredi, plus aucun billet n’était disponible à la vente.
Même du côté de la bourse d’échange officielle, le moindre billet mis en vente repart directement vers un nouvel acquéreur.
Les quatre quarts de finale se sont donc déroulés devant plus de 14000 personnes.
C’est dans cette ambiance électrique que le dernier Français en lice a disputé son quart de finale.
Mais le Majorquin s’est montré trop fort pour le Biterrois qui a tout de même pu compter sur le fort soutien du public parisien.

Le début de match c'était pas mal et à partir du premier break c'est lui qui est devenu un peu trop fort, tu as un peu baissé, comment tu l'as vécu ?

« Il y avait un peu de tout. J’ai eu envie d’être un peu meilleur de ce que je l’ai été ce soir, j'ai eu un peu de fatigue, mas cela n'excuse pas tout. Elle est là. La course a été dure pour arriver jusque là. C'était la sixième semaine d'affilée. Tennistiquement, je peux mieux jouer, être plus fort. Son niveau est énorme. Il a une balle côté coup droit sur le revers qui me remonte tout le temps, c'est très difficile. Il est gaucher, il a un jeu très atypique. C'est très dur à jouer. Malgré cela, il y a des choses que je peux mieux faire que ce que j'ai fait aujourd'hui C'est un niveau très difficile. »

Dans le deuxième quand tu es à double break contre toi et que le public essaie de te pousser, c'est l'envie de lui faire plaisir qui t’a rattrapé ?

« Il y a un peu de ça. Un peu de tension. Il ne laisse pas beaucoup de points en face ; il fait très peu de fautes. Les points sont durs à faire, de plus en plus dur. J'avais envie de faire un meilleur second set, je n'ai pas réussi. Il y a eu aussi un peu de fatigue au début du deuxième. Le tout réuni, ça fait que ça a été un score assez sec sur le deuxième set. Il a un niveau de jeu qui est fort. »

Ton début de match est super intéressant, le public s'emballe, tu joues super bien, après finalement ça repart... Quel est le sentiment qui domine, la frustration, la rage ?

« Non, pas la rage. Frustré, toujours un peu. Tu as toujours envie de faire mieux. Malgré cela, le premier n’est pas mal, je suis à 6-4. Je pense que je peux mieux faire au deuxième. C'est difficile, il est super puissant. Il ne laisse pas un point. Il faut que je serve mieux. Je pense que j'ai des balles un peu courtes de temps en temps, que je peux mieux faire. À moi de progresser. J'étais tendu après. J'ai eu envie de bien faire, de mieux faire que ce que j'ai fait. La tension m’a rattrapé, la fatigue, et surtout le niveau de jeu adverse. »

Tu vas finir la saison en beauté puisque tu vas participer au Masters, c'est magique comme rendez-vous j'imagine ?

« Oui, c'est clair. La saison a été très dure. Pour y aller, j’ai gagné plus de 50 matchs, cela a été une course vraiment difficile toute la saison, surtout les dernières semaines, j'ai dû enchaîner 5 à 6 semaines de suite, ce n'est pas facile. C'est une récompense d'aller là-bas pour moi. Cela va être difficile. Le niveau des joueurs est très compliqué. Dès le premier match, il faudra que je sois très très fort. C'est beaucoup de plaisir de me retrouver là-bas. »

Tu y vas avec la volonté de bien faire, mais il y a aussi l'à côté de ce Masters, l'organisation, la manière dont vous êtes accueilli etc.

« C'est très prestigieux. C'est énorme de se retrouver là-bas. À Londres, c'est super bien organisé. Cela va être une super semaine pour moi. Mais tennistiquement, il faudra être très fort parce que c'est ce qui se fait de mieux dans le monde. Ce sont les 8 premiers… »

Tu es dedans.

« Je suis huitième et il y en a 7 devant moi, dont 2 très très forts. Il faudra que je sois très fort. Je vais me faire plaisir. C’est beaucoup de plaisir, de fierté et j'espère bien jouer. »

Ton adversaire d’aujourd'hui, Rafa, a une super saison sur dur, avec à peine deux défaites. Quel est ton sentiment sur cette saison sur dur, et en quoi tu penses qu'il est meilleur cette année que les années précédentes sur dur ?

« Il tape de plus en plus fort, la balle de plus en plus tôt. Ce n'est pas le même joueur que lorsqu’il a commencé. Il sert mieux. Il est plus puissant. Depuis la première fois où je l’ai joué en 2005, alors qu’il était déjà un grand joueur, je pense qu'il a vraiment progressé dans tous les compartiments du jeu. Cela en fait un joueur énorme. »

On se disait, et toi aussi j'imagine, que cela allait peut-être être la bonne. En indoor tu jouais vachement bien, il y avait toutes les conditions. Et finalement, cela fait 4 rien, et surtout j'ai eu l'impression qu'il jouait encore mieux qu'à l'US OPEN ?

« Je l’ai trouvé très très fort moi aussi. Cela va être dur de la faire cette victoire. Cela ne va pas être facile. »

Tu as l'impression d'avoir 0 solution ? Tu es monté au filet, tu as essayé des trucs ?

« Je peux mieux faire que ce que j'ai fait aujourd'hui, mais jusqu'à la victoire finale ce n'est pas évident. Malgré cela, j'ai envie d’y croire, de progresser, d'aller le plus loin possible, mais la victoire contre lui avant la fin de ma carrière ne sera pas facile, il est de plus en plus fort. »

Notamment à l'US OPEN tu avais trouvé, tu bombais pas mal en revers, là il a trouvé une solution. On a l'impression qu'à chaque fois il trouve des solutions.

« Plus que moi, c'est clair. C'est un joueur monstrueux. Il a un coup droit d'une puissance très étonnante C'est un très très grand joueur. C'est très difficile de le jouer. »

Cela veut dire que c’est l’Himalaya, il faudra que tu fasses un match… ?

« Il faut un énorme service, il faut être soit comme Djokovic qui a un revers exceptionnel, qui prend la balle très tôt, ou un très grand joueur avec un service énorme avec des balles à plat comme celui d'hier. Quand tu fais des échanges du fond avec lui, c’est difficile. »

Il te reste du jus physiquement pour Londres où tu penses que cela va être dur d'enchaîner comme ça ?

« Je suis fatigué. Cela a été dur pour arriver au Masters. Mais il n’y aura pas de souci pour Londres, je vais avoir beaucoup d'énergie en arrivant là bas. C'est un tournoi que je joue quasiment jamais, c'est la deuxième fois. C'est très difficile d'y arriver. Quand on y est il faut en profiter au maximum et ne pas se poser de questions. »

Juste avant Londres, quel est le programme immédiat dans les prochains jours est-ce que de la récupération, de l'entraînement ?

« Je vais partir demain matin. »

Jo sera remplaçant au Masters, est-ce que tu penses que tu pourras compter sur lui pour taper des balles à l'entraînement, avoir des conseils, tu as prévu des choses avec lui ?

« Oui taper des balles à l'entraînement, des conseils certainement aussi... Je ne sais pas. Je pense que l'on jouera de temps en temps. C'est sympa de l’avoir là-bas. Je ne sais pas s'il vient ou pas. En tout cas s'il y est, ce serait cool qu'il y soit. »

On dit que Nadal n'est pas un joueur d'indoor mais sur ce match il prouve qu'il l'est ?

« Oui, il est plus fort sur terre battue, mais il est très fort aussi sur indoor, il sert bien. On peut plus facilement le battre sur indoor que sur terre, mais son niveau est monstrueux. »

Richard, est-ce que vous pourriez nous dire comment vous vous sentez physiquement et mentalement avant de partir à Londres et quelles sont vos attentes pour ce tournoi de Londres ?

« Ce soir je suis un peu fatigué, mais c'est normal, cela a été difficile pour moi de me qualifier pour ce Masters. J'ai été obligé de jouer beaucoup et j'ai gagné et joué beaucoup de matchs dernièrement. Mais dès demain je vais arriver à Londres et je suis sûr que je vais retrouver toute mon énergie pour m'entraîner et jouer là bas. Je n'ai pas l'habitude de jouer ce tournoi, ce n'est que la deuxième fois et je serai très motivé mentalement et physiquement. Je suis certain de me sentir bien une fois là-bas. »

A Paris Bercy pour RG.Net
Pierre PEDRERO



 

   Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre RG.net, vous bénéficierez de privilèges... et c'est gratuit!

  Liens connexes
· Plus à propos de Tournois (Francais)
· Nouvelles transmises par pierre


L'article le plus lu à propos de Tournois (Francais):
Quel magnifique cadeau pour ses 19 ans !!


  Notez l'Article
Note actuelle: 0
Votes: 0

Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais


  Options

 Format imprimable Format imprimable





Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.03 S