Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 24 invité(s) et 1 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

 Nadal reste devant (source : RolandGarros.com)

Presse (Francais)Rafael Nadal (n°4) a justifié son statut de favori, en imposant sa loi à Richard Gasquet (n°30), dans ce choc de la jeune génération tant attendu (6/4, 6/3, 6/3). Sous la canicule, l'Espagnol a imposé sa supériorité physique et sa plus grande maturité. Parfois brillant, mais trop inconstant, le Français aurait mérité un meilleur sort…

Y a-t-il eu autant d'engouement pour le match d'un Français à Roland-Garros depuis 20 ans ? Pas sûr. Tout le sport français attend avec impatience ce match qui, après tout, n'est qu'un troisième tour. Mais ce duel entre les deux "bébés champions" du tennis fait saliver tout le monde. Le court Philippe-Chatrier est évidemment plein à craquer quand débute l'affrontement, à 15h24. Michel Platini est aux premières loges dans la tribune présidentielle. Place aux deux génies en herbe, ou plutôt en terre.

Le grand favori est évidemment Rafael Nadal, la nouvelle terreur du circuit, le roi de la terre battue, vainqueur de cinq tournois cette saison, dont deux ATP Masters Series, Monte-Carlo et Rome. A 18 ans, pour sa première participation, le Majorquin fait peur à tout le monde. Sauf peut-être à Richard Gasquet, qui le connaît bien pour l'avoir défié dès son plus jeune âge, aux Petits As. Le prodige de Sérignan a éclos plus vite que son rival, mais il a mis plus de temps à s'affirmer au plus haut niveau. Nanti d'une demi-finale à Monte-Carlo et d'une finale à Hambourg, Richard semble toutefois de taille à bousculer la muraille Nadal.

Mais la chaleur qui règne à Roland-Garros va s'avérer être un atout de taille pour le Majorquin. Dans ces conditions, son lift bondissant est encore plus efficace. Le joueur de Sérignan débute le match crispé. Il perd son service d'entrée, poussé à la faute par les coups droits explosifs de son rival. Vêtu de son habituel "pantacourt" et d'un tee-shirt vert sans manches, Nadal a des allures de jeune gladiateur. Il serre déjà le poing. Cet avantage, Nadal va le conserver jusqu'au bout dans ce premier set, qu'il s'adjuge 6/4 en 43 minutes, sans avoir à sauver la moindre balle de break. Gasquet a bien réagi après la perte de son service, et il déborde l'Espagnol en coup droit. Mais, mauvaise surprise, son revers, considéré comme son point fort, est mal réglé : il sort souvent loin derrière la ligne de fond. Il faut dire que le protégé d'Eric Deblicker est obligé de frapper la balle au-dessus de l'épaule, tant le lift de "Rafa" rebondit haut.

Troisième set calvaire

La difficulté pour le favori du public est de trouver le bon moment, la bonne balle pour accélérer. Mais à être trop patient, il risque de s'user physiquement. Et Richard accuse déjà le coup. Deux double-fautes lui coûtent d'entrée un break dans le deuxième set. Les 15 000 spectateurs ont alors l'occasion de s'enflammer, enfin, quand il recolle à 1-1 sur une formidable volée haute de revers. Pour une fois, Nadal a mal servi et Gasquet a profité de cette ouverture.

Mais l'espoir ne dure pas. Au cinquième jeu, Gasquet perd encore une fois son service. Cette fois, il se précipite. Il choisit même de faire service-volée. Nadal retourne bien dans les pieds… La frustration gagne le Français. Il concède encore une fois sa mise en jeu, à 5-3. Toni Nadal, l'entraîneur du n°5 mondial, bondit de joie. Son neveu vient de réussir un passing de revers dont il a le secret, trois bons mètres derrière sa ligne de fond. Et "Rafa" gratifie le "central" de son habituel saut de cabri. Deux sets à zéro après 1h19 de jeu…

La troisième manche ne sera qu'un calvaire pour la tête de série n°30. Gasquet n'y croit plus. Il revient pourtant de 2-0 à 2-2, mais les quatre derniers jeux sont avalés par son rival, qui profite des fautes directes du Français, visiblement épuisé. Ou peut-être écoeuré… Une dernière faute directe, la 46e de Richard, met fin à ce sommet qui n'a pas vraiment tenu ses promesses. Nadal n'a que 18 ans, mais il est déjà grand. Et incontestablement en avance sur son adversaire du jour, au moins sur terre battue. C'est l'Espagnol qui disputera les huitièmes de finale. Mais on reverra Gasquet, et sûrement plus loin qu'au troisième tour…

Par Guillaume Baraise



 

   Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre RG.net, vous bénéficierez de privilèges... et c'est gratuit!

  Liens connexes
· Plus à propos de Presse (Francais)
· Nouvelles transmises par gwenoul


L'article le plus lu à propos de Presse (Francais):
''Gasquet à l’agonie''


  Notez l'Article
Note actuelle: 4.21
Votes: 14


Merci de prendre une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Tres bon
Bon
Mauvais
Mauvais


  Options

 Format imprimable Format imprimable

Sujet(s) associé(s) à l'article

Presse (Francais)





Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.03 S