Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 62 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

RichardGasquet.net :: Voir le sujet - quelles stratégies pour Richard ?
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

quelles stratégies pour Richard ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6301
Localisation: France

MessagePosté le: 12.03.2012, 09:42:27    Sujet du message: quelles stratégies pour Richard ? Répondre en citant

La stratégie est le plan d'action avant un match.

Captain, Il y a 2 grandes stratégies pour aborder un match. Soit on cherche à imposer son jeu à l'adversaire, soit on cherche à s'adapter aux caractéristiques de l'adversaire.

Sans développer ici les avantages et inconvénients des 2, on voit que Richard est clairement sur la seconde. En simplifiant, si son adversaire est peu régulier, il le fait jouer, si son adversaire le domine, il passe à l'offensive.

Sauf, qu'effectivement, cela fait plusieurs fois qu'on le constate, passer à l'offensive brutalement ne garantit pas une bonne réussite dans le match.

Surtout pour des spectateurs, cela permet de voir des matches tantôt flamboyants (car on préfère voir des belles attaques), tantôt assez ternes où il ne se passe pas grand chose. Quand la victoire est au bout, cela passe, sinon, les critiques pleuvent.

Quant à son début de saison, attention, là encore aux impressions qu'il débute mal sa saison. Pour les mois de janvier + février, gaboxreturn a posté la comparaison de ces 2 mois, depuis son début de carrière et c'est sa 2ème meilleure entame derrière 2009. Il est en 2ème position des français, avec 415 points, derrière Tsonga, loin devant Simon (290) et Llodra (265).

Donc encore une fois, pas d'affolement. Hier soir, 5 têtes de série sont dans la charrette et Richard en fait partie avec Troicki, Nischikori, Mayer et Murray. Il y en aura peut-être d'autres cette nuit...

CaptainGlobul a écrit:


Honnêtement, "chercher à s'adapter aux caractéristiques de l'adversaire", je n'y crois pas une seule seconde de la part de Richard sengale, pas une seule...

Ce qu'il sait faire, c'est jouer long lifté contre des petits calibres, neutraliser dans la diagonale, et se lâcher de temps en temps en jouant plus à plat contre les gros... On est à mon avis à des années lumières d'un Santoro qui avait des fiches sur tous ses adversaires...

Il y a le style de jeu calculé, à l'efficacité évaluée par rapport à l'adversaire. Je sais très bien que ça existe. Pour moi Richard est plus dans un style de jeu "sécurisant", psychologiquement plus FACILE pour LUI, et non ADAPTE à l'ADVERSAIRE, et il y a un monde entre ces deux approches. S'il maîtrisait réellement son style de jeu par rapport à ce que fait l'adversaire, il ne lutterait pas autant pour en sortir quand ça ne paye pas... La façon dont il semble parfois prisonnier de son approche m'interdit totalement de penser qu'elle est réellement choisie...

Je ne crois en aucun cas à l'idée d'un Richard qui s'adapte, en tout cas consciemment, à l'adversaire, et je pense que ce serait de toute façon une approche plus que perdante. ça n'est pas un tricoteur...

Et donc je persiste et je signe : ces quelques contre perfs peuvent lui montrer des changements tactiques radicaux à mener.

Quand on n'a pas encore donné la pleine puissance de son tennis, comme Richard, la question n'est pas de savoir comment on va gagner le prochain point contre Sergio Ramos ou Gimeno machin en triturant la balle, en attirant bidule au filet parce qu'il est mauvais en volée de revers, en bombant sur le revers de truc parce qu'il est pas bon de ce côté là, en slicant contre bidule parce qu'il a des grandes pattes.

Non, la question est malheureusement chez Richard beaucoup plus primitive: quel style de tennis vais-je pratiquer cette saison pour me sentir fort?

J'ai l'impression que la culture de l'instantanée prend le pas chez lui sur des changements plus profonds. Il passe beaucoup de matchs en apnée, en ayant l'air de se demander s'il va en ressortir vivant et quand...


Captain, je ne crois pas non plus que Richard a des fiches mais je pense qu'il discute avec son entourage avant de jouer un gars qu'il ne connait pas.
Quelle est la teneur de ces discussions exactement, je n'en sais rien ? Mais on voit à la télévision Piatti assister au match du futur adversaire de Richard, c'est bien parce qu'il compte relever un certain nombre d'informations qu'il va lui communiquer...

D'accord pour dire qu'il aime mieux jouer un jeu de renvoi qu'un jeu d'attaque car il se sait assez régulier, capable de mettre assez longtemps la balle dans le court, pour peu que son adversaire pousse aussi la balle.
Je l'ai mis en évidence maintes fois dans les analyses de match de ce forum.

Maintenant, je vois différentes adaptations :
- premièrement sur son service, il ne fait pas toujours la même chose. Il peut jouer service volée, ou faire service extérieur puis contre pied ou jouer long en ligne en débordement. Parfois il débute très agressif et le reste, parfois il ne tente le jeu offensif que s'il est mis en difficulté, parfois il alterne le renvoi et le jeu offensif. Il est assez réactif. Tu appelles cela une "culture de l'instantanée", pourquoi pas, mais c'est une ADAPTATION. Ne pas s'adapter, ce serait jouer de la même façon que tu mènes ou que tu sois mené.
Si l'on prend l'exemple de Llodra, on voit qu'il joue service volée, que le score soit à 0/40 ou 40/0. Il va seulement varier sur les cibles qu'il vise au service par exemple. C'est typiquement le jeu d'imposition.

- deuxièmement, concernant l'entame du match de Richard, il ne joue pas de façon uniforme. A Rotterdam, contre Bogomolov puis Davydenko, il a tenté, très tôt, des montées en situation de retourneur, des attaques sur second service, des accélérations en coup droit croisé dans l'échange. C'est d'ailleurs un régal de le voir jouer ainsi et je pense que lui-même doit apprécier quand il enchaîne des points gagnants.

C'est vrai que ce n'est pas un joueur qui joue sur la variation continuelle, un "tricoteur" comme tu dis, pourtant, il a battu Davydenko à OA en alternant des trajectoires slicées ou liftées et en jouant exactement les trajectoires longues au centre qui ont empêchées le russe de se régler. Si cela n'est pas une adaptation au jeu de l'adversaire, qu'est-ce que c'est ?

Par ailleurs, le jeu sur terre n'a pas débuté, mais on sait qu'il est capable de bien jouer aussi des balles amorties surtout en revers, donc il s'adapte à la surface et il monte aussi plus souvent sur gazon...

Maintenant, quand tu dis que Richard n'a pas donné la pleine mesure de son tennis, c'est vrai, je le pense aussi et nous attendons tous qu'il puisse arriver un jour à davantage s'affirmer. Car il y a des tournois qu'il aborde comme s'il allait au boulot, sans avoir trop d'envie de donner beaucoup. Alors il est en dedans et nous déçoit par un jeu pauvre en intentions.

Ceci dit, on voit aussi certains matches où il est patron, où il déplace l'adversaire, où il fait ce qu'il veut et ridiculise plus ou moins son vis à vis. Quand le joueur est mieux classé, soit il élève clairement son niveau comme à Rome l'an dernier ou Tipsarevic à l'OA, soit il est contre beaucoup plus fort et essaye de surnager en lâchant des coups à plat pour tenir, comme contre Del Potro.

L'axe de progrès stratégique, de mon point de vue, c'est l'approche des adversaires qui sont au delà du top 30. La marge qu'il a, est parfois gâchée par le fait qu'il aide le gars à rentrer dans son match en se sentant plus fort que lui. En effet, en jouant seulement des tactiques d’attente, il finit par permettre à son vis-à-vis de mieux sentir la balle et d’attaquer de mieux en mieux et cela, c’est un vrai danger car facteur de stagnation.

Il devrait pouvoir davantage IMPOSER un jeu offensif sans compter trop sur son jeu de régularité en particulier en retour. Il perdrait plus de points au début, c'est sûr (un peu comme le fait Federer), mais il y gagnerait par la suite. Car autant il est facile de basculer de l'offensif vers le jeu de renvoi, autant dans l'autre sens, c'est beaucoup plus difficile.

Comme exemple, je reviens au match, contre Davydenko à Rotterdam. Sur la surface plus rapide, le jeu de variations de trajectoires qui lui avait permis de gagner quelques semaines plus tôt, n'a pas suffi. Or, Davydenko, après avoir un peu arrosé le court, a fini par mettre en place son jeu de lapin russe métronome et l'a emporté au final. Richard a tenté mais n'a pas réussi à passer alors d'un style de jeu à l'autre, de celui de joueur de variations à celui d'attaquant, car il faut un réglage dans le match pour y arriver. Donc le slogan de campagne Wink pourrait être dans l'avenir proche :
"perdre un peu plus de points en tentant plus, plus tôt, pour mieux gagner au final !" ou plus simplement
PERDRE PLUS POUR GAGNER PLUS Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CaptainGlobul
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Nov 15, 2007
Messages: 1370

MessagePosté le: 15.03.2012, 18:46:51    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Parfois il débute très agressif et le reste, parfois il ne tente le jeu offensif que s'il est mis en difficulté, parfois il alterne le renvoi et le jeu offensif. Il est assez réactif. Tu appelles cela une "culture de l'instantanée", pourquoi pas, mais c'est une ADAPTATION.


A mon sens, ce N'EST PAS une adaptation. Ses fluctuations de positionnement dans le court et d'agressivité sont rarement corrélées avec une nouvelle efficacité. Le joueur qui s'adapte, il constate que son style de jeu ne fonctionne pas, plus ou mal, et change de tactique en cours de match en espérant retrouver une meilleure efficacité. La courbe sinusoïdale de la position de Richard dans le court ne me semble pas "réfléchie", désolé.

Le Davydenko qu'il a battu (c'était pas à l'USO?) était complètement fantomatique, il ne faut pas se leurrer. Jusqu'à présent, Richard n'a pas fait la preuve qu'il pouvait réellement battre ce genre de baseliners...

Qu'il fasse quelques modifications à la marge (un petit service volée par ci par là), c'est vrai, mais je ne le sens pas maître de son destin sur le terrain d'un point de vue tactique. Pour le changement de surface, encore heureux qu'il fasse également des modifications. Tout le monde le fait, à part les serveurs volleyeurs qui s'entêtent sur terre battue ou les latinos totalement allergiques à l'herbe.


Citation:
L'axe de progrès stratégique, de mon point de vue, c'est l'approche des adversaires qui sont au delà du top 30. La marge qu'il a, est parfois gâchée par le fait qu'il aide le gars à rentrer dans son match en se sentant plus fort que lui. En effet, en jouant seulement des tactiques d’attente, il finit par permettre à son vis-à-vis de mieux sentir la balle et d’attaquer de mieux en mieux et cela, c’est un vrai danger car facteur de stagnation.

Il devrait pouvoir davantage IMPOSER un jeu offensif sans compter trop sur son jeu de régularité en particulier en retour. Il perdrait plus de points au début, c'est sûr (un peu comme le fait Federer), mais il y gagnerait par la suite. Car autant il est facile de basculer de l'offensif vers le jeu de renvoi, autant dans l'autre sens, c'est beaucoup plus difficile.


Parfaitement d'accord sur ce point là et ça rejoint plus ou moins ce que je disais concernant la prise de risque face aux moins bons. Non seulement ça lui permettrait effectivement d'éviter de laisser se régler le mec en face et de prendre quelques défaites surprenantes, mais pour moi c'est IMPERATIF de savoir le faire sur du menu fretin avant d'espérer que ça paye sur du gros gibier. Sans continuité dans la tactique au long de la saison, s'"improviser" attaquant face aux meilleurs est risqué.

PERDRE PLUS POUR GAGNER PLUS : totalement. Mais comme Richard me donne l'impression de vouloir "survivre" dans certains de ses matchs, il semble (je dis bien il semble) ne pas pouvoir prendre cette hauteur qui serait bénéfique sur le long terme même si elle amène quelques défaites.
EDIT : combien de fois chaque membre de ce forum a pu écrire cette fameuse phrase après une défaite : "on s'en fout qu'il perde, je préfère le voir prendre 3 et 2 en ayant tenté que de se faire éliminer de cette manière! rhalala" Le seul match qui exaucerait ce souhait depuis le début de la saison est celui contre Del Potro
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6301
Localisation: France

MessagePosté le: 17.03.2012, 08:38:18    Sujet du message: Répondre en citant

CaptainGlobul a écrit:
A mon sens, ce N'EST PAS une adaptation. Ses fluctuations de positionnement dans le court et d'agressivité sont rarement corrélées avec une nouvelle efficacité. Le joueur qui s'adapte, il constate que son style de jeu ne fonctionne pas, plus ou mal, et change de tactique en cours de match en espérant retrouver une meilleure efficacité.

Donc pour toi, Captain, quand il est mené 0/40 sur son service et qu’il enchaine 5 points gagnants de suite pour remporter son jeu de service (ex : contre Ramos, second set à 2/1), ce n’est pas de l’adaptation ! Pour moi, c’est typique d’une adaptation au SCORE. C’est quand il est en danger qu’il change de tactique et cela, on le voit quasiment à tous ses matches ! Maintenant, le problème qui se pose, c’est pourquoi revient-il à un registre attentiste alors qu'il vient de marquer plusieurs points de suite en prenant l'initiative ?

CaptainGlobul a écrit:
Le Davydenko qu'il a battu (c'était pas à l'USO?) était complètement fantomatique, il ne faut pas se leurrer. Jusqu'à présent, Richard n'a pas fait la preuve qu'il pouvait réellement battre ce genre de baseliners...

Alors là, captain, tu reviens de nouveau dans un registre d’arguments qui sévit sur les divers forums, que nous sommes plusieurs à contester. A savoir, quand il bat un bon joueur, c’est toujours parce que son adversaire est passé à côté… Il bat Davydenko à l’OA puis bat ensuite Tipsarevic. Comme par hasard, ces 2 bons matches sont dévalorisés pour dire que ces 2 joueurs étaient dans un jour « sans ». Non, on ne peut pas être d’accord avec cette constante sous estimation. D’ailleurs ces 2 joueurs ont montré qu’ils n’étaient pas du tout en méforme dans les tournois suivants. Ensuite il perd contre Ferrer à l’OA et là rebelote, Ferrer a gagné mais a fait un mauvais match. Cela finit pas être de la mauvaise foi continue ou du dénigrement systématique !
Il y a 2 poids, 2 mesures avec un autre joueur français qui lorsqu’il perd est excusé parce qu'il avait en face un « super joueur »! Cela en devient risible !

CaptainGlobul a écrit:
Qu'il fasse quelques modifications à la marge (un petit service volée par ci par là), c'est vrai, mais je ne le sens pas maître de son destin sur le terrain d'un point de vue tactique.

Là, c’est une impression que je partage. Quand il joue un joueur plus fort au classement, il semble être en mode « réaction », cherchant à limiter les dégâts. On aimerait le voir plus conquérant mais ceci dit, rien ne dit qu’il ferait mieux alors, car forcément, il ferait aussi beaucoup plus de fautes.

CaptainGlobul a écrit:
PERDRE PLUS POUR GAGNER PLUS : totalement. Mais comme Richard me donne l'impression de vouloir "survivre" dans certains de ses matchs, il semble (je dis bien il semble) ne pas pouvoir prendre cette hauteur qui serait bénéfique sur le long terme même si elle amène quelques défaites.


Quand je dis perdre plus pour gagner plus, je ne pensais pas à des matches perdus plus nombreux, mais aux points perdus dans les matches, en particulier sur les jeux de RETOUR.
Il pourrait être 2 fois plus offensif dans les jeux de retour. Il ferait plus de fautes au final, mais cela le règlerait par la suite pour mieux réussir ses attaques sur ses propres jeux de service. Car quand il perd un jeu de service, ce n’est pas toujours en jouant attentiste. C’est assez souvent, en tentant des coups gagnants qu’il n’a pas tenté depuis le début du match et où il rate par manque de sensations …

On a actuellement encore une chrysalide sur le plan tactique et technique. Va-t-elle se transformer ?

Ceci dit, il ne faut pas s’attendre à une droite ascendante, ni même à des marches d’escalier mais plutôt à des progressions sous forme de tracés type bourse : des pics, des descentes… Cette bourse va t-elle monter, on ne le sait pas !

Ce qui est assez frustrant, c'est qu’après un bon match, succède un médiocre. Ceci dit, le changement n’est pas simple après des centaines de matches joués d’une manière plus attentiste qu'offensive. J'attribue aussi cela au fait qu'il n'a presque plus joué sur gazon d'une part et d'autre part, peu joué aussi en double depuis quelques années. Son jeu vers l'avant n'a donc pas été assez renforcé en compétition et on le voit dans son efficacité qui a baissé à la volée et au smash.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CaptainGlobul
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Nov 15, 2007
Messages: 1370

MessagePosté le: 17.03.2012, 14:55:25    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Donc pour toi, Captain, quand il est mené 0/40 sur son service et qu’il enchaine 5 points gagnants de suite pour remporter son jeu de service (ex : contre Ramos, second set à 2/1), ce n’est pas de l’adaptation ! Pour moi, c’est typique d’une adaptation au SCORE. C’est quand il est en danger qu’il change de tactique et cela, on le voit quasiment à tous ses matches ! Maintenant, le problème qui se pose, c’est pourquoi revient-il à un registre attentiste alors qu'il vient de marquer plusieurs points de suite en prenant l'initiative ?


Ok. Mettons de l'eau dans notre vin. Je veux bien qu'il soit capable de faire parfois les bons choix au bon moment. Mais je te rejoins à ce moment sur ta conclusion : pourquoi re-recule-t-il? Il est efficace quand il avance et relativement inefficace de loin, à part quand il peut compter sur les fautes adverses. Il s'enferme parfois dans des stratégies perdantes. Peut-être sait-il s'adapter dans de bons moments de lucidité, mais il reste trop souvent des phases où il se fait en quelque sorte dicter par sa stratégie et non l'inverse... Ses fluctuations tactiques sont TROP PEU SOUVENT réfléchies et efficaces. Voilà, je pense que c'est plus juste de le dire comme ça.

Je viens de vérifier, Richard n'a PAS battu Davydenko à l'OA cette année. Davydenko s'est fait éliminer par Cipolla au premier tour, je me disais bien que ça me disait pas grand chose cette rencontre dont tu parles. Je parlais d'une autre rencontre, qui a eu lieu je crois à l'US Open, et Davydenko, tout juste de retour de blessure, avait été fantomatique, et j'y peux rien... Il l'a battu sinon en Février à Montpellier, quelque chose comme ça, mais je n'ai pas vu le match, je n'en connais pas la qualité.

Tipsa : j'ai revu le match, c'est honnête mais je ne vois pas tellement quels enseignements en tirer, je trouve l'adversaire également très moyen et auteur d'énormément de fautes directes, mais le match de Richard est effectivement bon.

Ferrer : ai pas vu, m'abstiendrai...

Si toi aussi tu verses dans la théorie du complot du "2 poids 2 mesures", ça sent le roussi pour ce forum sengale ^^ Je dis ce que je pense. si je pense que Richard a été bon je le dis, si je pense que l'adversaire a été très mauvais et que Richard n'a pas produit un tennis spécialement prometteur tactiquement, je ne me gênerais pas pour le dire.

D'accord sur la suite en revanche. La météphore de la chrysalide parait à la fois très pertinente mais également inquiétante pour un homme de bientôt 26 ans. Il ne faut pas oublier que Richard est sujet au blessure et qu'il est sur le circuit depuis longtemps, je ne suis pas sûr que son corps le laisse tranquille jusqu'à 35 balais...[/quote]
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6301
Localisation: France

MessagePosté le: 17.03.2012, 16:08:08    Sujet du message: Répondre en citant

CaptainGlobul a écrit:
Je viens de vérifier, Richard n'a PAS battu Davydenko à l'OA cette année (...) Il l'a battu sinon en Février à Montpellier, quelque chose comme ça, mais je n'ai pas vu le match, je n'en connais pas la qualité.
C'est effectivement à Montpellier qu'il l'a battu. Sorry !

CaptainGlobul a écrit:
Si toi aussi tu verses dans la théorie du complot du "2 poids 2 mesures", ça sent le roussi pour ce forum sengale ^^
Théorie du complot ! Shocked Comme tu y vas !
Non, d'une tendance dans les commentaires des internautes français, y compris dans l'organe officiel de la fédé : l'info du tennis (cf topic revue de presse dans actualités de RG). Richard a déçu des espoirs mis en lui quand il est tout jeune et bat Federer. D'où la rancoeur de beaucoup de français... Alors il y a un prisme déformant ses prestations qui rejaillit dans les forums. A nous, sur son site, à remettre aussi les faits à leur place.

Mais d'accord pour dire que ceci n'a pas grand chose à voir avec le thème du topic présent...

Quand je parle de chrysalide, je pense qu'une transformation est en cours mais on ne sait pas ce que sera le papillon ! Espérons que ce ne sera pas un papillon de nuit ! Wink

Quant à l'âge, il a 25 ans jusqu'à mi-juin, ne le vieillis pas ! Il a effectivement une longue carrière derrière lui, qui peut peser en terme de motivation (pro en 2002 !)

J'imagine deux possibles de ce point de vue en relation avec ses résultats :

- soit il progresse cette année au classement, parce qu'il joue plus agressivement et se trouve très motivé pour aller encore plus haut ; il a quelques années encore pour performer,

- soit il revient à un jeu trop attentiste, se fait taper par certains joueurs du top 50, stagne au classement, voire perd plus de points qu'il n'en gagne cette année et alors, il risque d'accuser le coup en terme d'ambition.

Nous espérons que ce sera le premier scénario. Le positif, c'est qu'il a une fin de saison blanche donc, s'il n'est pas blessé, la possibilité de finir fort !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CaptainGlobul
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Nov 15, 2007
Messages: 1370

MessagePosté le: 17.03.2012, 17:22:25    Sujet du message: Répondre en citant

Concernant le traitement médiatique de Richard :

Honnêtement, si tu parcours les forums ou les réactions sur les sites sportifs, les performances de Richard ne génèrent plus tellement cette frustration qui a suivi cette espèce de "promesse" faite en 2005...

On retrouve malheureusement quelques remarques condescendantes de temps en temps ("halala avec un peu de travail ce qu'il aurait pu faire celui là"), mais ça n'a strictement rien à voir avec ce que peuvent subir Tsonga ou Monfils qui prennent à peu près le même tarif : quand ce n'est pas carrément des remarques racistes, "ils ont le melon", "à part bourriner (ou courir pour l'autre) il ne sait rien faire", "il a eu beaucoup de pot avec ses tableaux", "il a eu de la chance de gagner son M1000", etc, etc.

L'exposition de Richard aux insultes est 100 fois inférieure à celle de Tsonga ou même de Monfils, ne nous leurrons pas. Il y a quelques années je t'aurais donné raison, en ce sens qu'il occupait la place que Tsonga occupe maintenant, celle du gars qui a perfé, qui est monté, et que "maintenant on va bien voir ce qu'on va bien voir et que s'il gagne pas c'est qu'un looser", mais ça n'est plus du tout le cas maintenant. Je dirais même que l'intérêt dont il est l'objet parmi les tennix de base est pas très loin de celui du discret Simon...

Dans les organes plus officiels ou parmi les journalistes c'est autre chose, et il y a parfois effectivement des petits choix sémantiques qui font tiquer. Mais je vais te le dire de manière très prétentieuse : je connais mieux le tennis techniquement, tactiquement qu'un nombre non négligeable de mauvais journalistes qui peuplent la toile, et je lis de plus suffisamment peu leur avis pour qu'ils influencent le mien...

Si on ne peut pas dire que Davydenko était fantomatique (bon là on parlait pas du même match finalement) ou que Tipsarevic était franchement moyen, pourquoi ne pas bannir non plus cette théorie de l'adversaire "on fire" à chaque Gimeno-Traver-Ramos qui met un coup d'arrêt à Richard? "Ah bah c'était le futur vainqueur du tournoi pas de regrets" "N'oubliez pas qu'il a pris un set à Berdych ensuite, il vaut plus que son classement!" "Le mec était sur la lancée de son titre à Aix-les-Bains, forcément!"

Parce que cette pratique semble t'agacer pour les défaites d'autres joueurs français, mais l'endroit du web où personnellement je la remarque le plus, c'est ce forum, est de très, très loin!!

On jugera TOUJOURS une défaite ou une victoire en fonction de la valeur supposée de l'adversaire ce jour là, avec toute la mauvaise foi que cela peut entraîner. Je pense dans le fond que cela ne sert à rien de chercher à stopper cette pratique. C'est vain...

Fermons cette (grosse) parenthèse...

Un calcul idiot :

Tout à l'heure je me demandais finalement combien de GC il "restait" à Richard : s'il arrête à 30 ans (hypothèse moyenne), il lui reste 4 ans, allez 4 ans et demi : soit 18 GC. Si je jette un oeil à sa page Wikipedia je m'aperçois finalement qu'il a joué 30 GC en 10 ans de carrière, soit finalement 3 GC sur 4 par an.

Si je réduis donc d'un quart ses 18 GC potentiels en supposant qu'il en ratera ni plus ni moins que par le passé, on obtient finalement 13 à 14 GC "restant" pour Richard à jouer.

Si on accepte mon calcul farfelu, il reste d'une part 4 ans et demi à Richard pour sortir de sa chrysalide, et d'autre part 13 à 14 occasions de le montrer dans les rendez-vous les plus importants... C'est encore un petit matelas. Mais il y a quand même un vague tic tac qui résonne dans l'air...

Cela passera par un changement tactique, facilité peut-être par des modifications techniques à la marge, et par une plus grande maîtrise de sa tactique.

Le jour où il sera plus agressif de manière générale, et où on pourra presque l'entendre penser en cours de match : "je pratique ce style de jeu à ce moment du match pour une raison précise : je veux être plus efficace et je sens au vu de ce que j'ai montré à mon adversaire jusqu'à présent, que ceci va le surprendre, ou qu'il est moins à l'aise sur ce genre de balle", là Richard pourra aller vers de grande victoires.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6301
Localisation: France

MessagePosté le: 17.03.2012, 19:05:44    Sujet du message: Répondre en citant

CaptainGlobul a écrit:
Concernant le traitement médiatique de Richard :
L'exposition de Richard aux insultes est 100 fois inférieure à celle de Tsonga ou même de Monfils,(...)Dans les organes plus officiels ou parmi les journalistes c'est autre chose, et il y a parfois effectivement des petits choix sémantiques qui font tiquer.
Si on ne peut pas dire que Davydenko était fantomatique (bon là on parlait pas du même match finalement) ou que Tipsarevic était franchement moyen, pourquoi ne pas bannir non plus cette théorie de l'adversaire "on fire" à chaque Gimeno-Traver-Ramos qui met un coup d'arrêt à Richard? "
Fermons cette (grosse) parenthèse...
Ah non, j’ai quelques trucs à dire encore ! En résumé :

1. On ne lit pas exactement les mêmes forums concernant les critiques sur le jeu de Richard ou même sur sa personne, son attitude... Même si elles sont moindres que par le passé, elles existent belles et bien, même lorsqu'il gagne, (pas de mental, tête basse, etc...). Je suppose que c'est une question de sensibilité, chacun relevant les critiques des joueurs qu'il apprécie.

2. Tu avoueras que sur son site, c’est quand même assez logique qu’il y ait une position qui le défende et relève les remarques négatives, surtout quand elles vont à l'encontre du match qu'on a regardé par le détail ! Il peut faire 15 coups droits gagnants dans le match et on lit : "il n'a pas de coup droit".

3. Par contre, je n’ai pas lu de discours vantant le super niveau de Ramos sur ce site ! Il y a eu des encouragements de certains internautes pour dépasser la déception de la défaite, ce qui est assez normal.

4. C’est ta réaction sur le faible niveau de Davydenko qui a entrainé ma réaction sur ce plan et a enclenché ce débat un peu hors sujet ; donc si tu trouves que c’est vain d'agir ainsi, on est d'accord pour cesser ce genre de remarques.

CaptainGlobul a écrit:
Si on accepte mon calcul farfelu, il reste d'une part 4 ans et demi à Richard pour sortir de sa chrysalide, et d'autre part 13 à 14 occasions de le montrer dans les rendez-vous les plus importants...

Pour les GC oui, mais pour ma part, je n'élimine pas les masters 1000 où il y a quand même tous les meilleurs, où il y a moins de tours à faire et où il suffit de 2 sets gagnants ! Il faut alors en compter une bonne trentaine de plus. Cela correspond davantage aux possibilités physiques de Richard comparativement aux cylindrées du top 4 plus Ferrer.
Le temps est compté pour faire un beau coup mais cela reste possible.

Par ailleurs, on attend aussi de lui qu'il puisse s'imposer de nouveau dans des tournois moins forts (500 et 250), même si le prestige est moindre ainsi que les gains de points. Or, l'année dernière, tout en grimpant au classement, il a peu joué de petits tournois et au final, aucune victoire.
Je crois que cela compte pour dynamiser une carrière que de s'imposer dans des tournois secondaires.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Puschkin
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 01, 2006
Messages: 5146
Localisation: Vienne, Autriche

MessagePosté le: 17.03.2012, 23:18:01    Sujet du message: Répondre en citant

CaptainGlobul a écrit:
L'exposition de Richard aux insultes est 100 fois inférieure à celle de Tsonga ou même de Monfils .

Pas d'accord. Gael et Richard sont beaucoup plus critiqués que JWT.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 4001
Localisation: paris

MessagePosté le: 19.03.2012, 13:04:05    Sujet du message: Répondre en citant

Sur les traitements respectifs des joueurs français, ça me semble évident que Tsonga est bien mieux perçu que les 3 autres !

Il y a quelques jours, j'entendais des journalistes dire que JWT vivait le tennis comme Noah ou Leconte à leur époque, qu'il était presque "habité", et une journaliste d'embrayer "oui, pas comme certains qui atteignent la 7ème place mondiale et s'en contentent" (suivez mon regard !! Rolling Eyes )

Quand Tsonga était absent, le commentaire était : "ah !! s'il était épargné par les blessures, il serait bien plus haut !"
Mais regardez un peu la dernière année de Monfils : il rate plein de gros tournois, malgré ça il est encore 14ème, et je n'ai entendu nulle part "s'il était épargné par les blessures, il serait membre à part entière du top 10 !"

Quant aux forums, moi j'y lis toujours la même chose :
Gasquet a un mental en carton, il devrait arrêter sa carrière (je l'ai lu encore récemment !!!), Tsonga est le seul qui a la gnac,; le seul à prétendre au top 5 !...

A l'inverse, quand Ljubicic dit que Gasquet peut atteindre le top 5, c'est tout juste s'il n'est pas traité d'illuminé, même sur ce site !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CaptainGlobul
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Nov 15, 2007
Messages: 1370

MessagePosté le: 20.03.2012, 17:34:29    Sujet du message: Répondre en citant

Je suppose que chacun voit les commentaires en fonction de sa sensibilité, ou plutôt retient les commentaires en fonction de sa sensibilité... Pas la peine d'épiloguer là dessus. Si tu penses ne lire que des insultes sur Gasquet et des commentaires positifs sur la "gnac" supposée de Tsonga, libre à toi, mais ça veut bien dire qu'on a tous un prisme déformant.

Rappelle-toi par exemple sa période OA-Roland, quand il jouait assez moyennement et qu'il avait limogé son entraîneur. Tout le monde disait que c'était un mauvais choix, qu'il était paumé et à la dérive. A partir du Queens et de Wimbledon, c'était l'inverse : "il s'est libéré", "il a retrouvé sa spontanéité", "il s'endormait avec Winogradsky", etc... Une élimination en 8e à l'OA de cette année et le philosophe essayiste H. Leconte pond un papier sur la nécessité pour lui de reprendre quelqu'un...

Je suppose que même sengale "INSEE" n'ira pas faire des stats sur le nombre d'insultes que l'on trouve sur tel ou tel joueur, donc je pense qu'on peut clore, en plus ça n'est pas le sujet de ce topic Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 4001
Localisation: paris

MessagePosté le: 22.03.2012, 11:55:00    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord pour clore sur ce sujet, qui n'est pas le plus passionnant, de toute façon.
Et puis, en finir sur le "philosophe essayiste", ça me plait bien ! Laughing Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group




Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.16 S