Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 61 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

RichardGasquet.net :: Voir le sujet - Où en est richard?
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Où en est richard?
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
doume
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Apr 04, 2005
Messages: 1592
Localisation: Montreal

MessagePosté le: 10.04.2006, 08:28:05    Sujet du message: Où en est richard? Répondre en citant

Après ce week end de coupe davis, on peut peut etre essayer de faire un petit point sur le jeu de notre richard préféré. Ceci est à prendre avec des pincettes puisque l'on sait que son jeu est sans cesse en évolution vu son age (il n'y a qu'à voir la différence entre les matchs de ce week end et celui face à fédé a monte carlo. Je l'ai maté un peu hier soir pour voir, et justement la différence est énorme).

Service: Quel progrés pour richard dans ce domaine!!! Beaucoup d'aces (surtou vendredi), des secondes premières à plusieurs reprises qui passent et qui font mal. Seul hic, son schéma de jeu au service est peu judicieux et les russes (surtout safin) pouvaient anticiper. Il insistait énormément sur le centre, et ça devenait très prévisible. Plus de variations face à tursunov, mais malgrés tout, richard à besoin d'une véritable évolution tactique. Et quand il sert extèrieur, il a tendence à s'éffondrer, peut etre à cause d'une précipitation nerveuse.
Mais quand meme, quel plaisir! Dans les moments chauds, il marche à merveille, comme dans le tie break du quatrième set contre safin, et sur les nombreuses balles de break en faveur de safin, et à moindre degrés contre tursunov.

Coup droit: Quand il est trés bien physiquement (donc en début de match face à safin, et c'est tout!!!), son coup droit fait merveille! Sérieux c'est génial. Ce que j'aime bien, c'est que comme en revers, il fini son geste de manière impeccable, ce qui lui donne une telle qualité ert une telle pureté. Mais quand il flanche, beaucoup de fautes faciles... Contre tursunov, il était vraiment moins percutant, avec réellement beaucoup moins de point gagnant.

Revers: Idem qu'en coup droit. Vu qu'il est loin de sa ligne de fond, il fait vraiment moins mal, enfin moins souvent disons. Cela rest malgrés tout son meilleur coup, particulièrement adapté à la terre battue. Ceux qui peuvent voir le 6ème point du tie break de la quatrième manche contre safin sont gatés. Moi je ne suis pas près de l'oublier .

Volley et smash: Ben dit donc, quelle main!!! Sur qu'il sera un cador sur herbe, il ne peut en etre autrement. Pourcentage de réussitte très intéressant (genre 70% pour beaucoup de montées). Mais là, comme dans tous les autres domaines, dés qu'il flanche, les erreurs faciles arrivent. Il fut en effet moins performant face à tursunov, malgrés un pourcentage de réussite qui reste bon (à peu près égal à 70%).

Tout le reste: Là, il y a beaucoup a dire (et quelques points négatifs). Tout d'abord, dans n'importe quelle situation, dés que richard frappe en reculant, il fait très souvent la faute. Certes c'est difficile de frapper en reculant, mais je pense que ça se travail, ça demande surtout plus d'implication dans ces situations.
Ensuite, ses déplacements latéraux sont parfois lents, il a tendance a vite baisser les bras, s'il pense etre un peu loin de la balle (un peu l'inverse d'un nadal en gros). Forget dit clairement que richard a un sérieu manque de confiance en lui, et ça se reflète notamment ici. Quand il se fait violence, il prend le dessus, il se bat. Mais ces moments sont trop rares et trop fugaces. Sinon il se met à subir... sans doute par peur de rater. Pourvu que forget continu à le soutenir et à le conseiller, je pense que ça lui fait du bien.
Ses choix s'avère souvent peu judicieux (il faut qu'il travail absolument l'aspect tactique, un match peut se gagner la dessus, santoro en sait quelque chose). Son age veut qu'il ne soit pas encore aguérit et expérimenté, mais surtout il doit travaillet là dessus, c'est essentiel, vital pour la suite!!!

J'attend vos réactions pour mieux comprendre. Je vous livre ce que j'ai entre-aperçu, mais je ne vois pas forcément ce qu'il faut voir.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patricia
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Inscrit le: Apr 23, 2005
Messages: 2573

MessagePosté le: 10.04.2006, 22:59:09    Sujet du message: Répondre en citant

J'aimerais moi aussi avoir des points de vue "experts" sur la technique... Mais bon au moins je répondrais succintement à l'ensemble des points que tu as soulevés :

le coup droit : tout à fait d'accord, gros progrès, et c'était un point relativement faible qu'on avait noté l'an dernier à la même période. C'est devenu un de ses grands coups.

la volée : idem, gros progrès - déjà tout simplement dans la simple présence, bien plus importante que d'habitude dans ces deux matches. La reprise de confiance et d'efficacité au service le facilite, mais aussi la volonté et l'audace, c'est vraiment réjouissant - même si il faut encore insister beaucoup sur le développement de ce secteur de jeu parce que c'est là qu'il a du potentiel pour enfoncer la concurrence.

le physique : encore un des principaux points faibles notés l'an dernier auquel Richard a évidemment mis le paquet, ce n'est pas comparable... Mais ça reste un point où il a de la marge, grâce auquel son jeu peut bcp progresser, et où il se sent moins performants que ses adversaires.

le service : c'était un grand chapitre de discussion l'an dernier, il y a des progrès en efficacité, en solidité mais je trouve embêtants les pbs tactiques que tu soulignes (ainsi que la question de l'inappropriation du geste au service volée), je trouve que ce n'est pas encore un vrai point fort... C'est peut être une question de maturation, en tous cas pour l'aspect tactique et variation - et de confiance aussi.

Le déplacement : je partage ton impression, mais là, avec ce qu'il bouffe de terrain en ce moment avec son jeu reculé, il prend des entraînements massifs, c'est pas possible que ça s'améliore pas !


En conclusion : je trouve que Richard n'est pas mal coaché, parce que les points qui ont le plus progressés sont les problèmes les plus patents qui avaient été repérés. Et le mental, qui avait fait coulé bcp d'encre, même s'il a encore des failles, est aussi en évolution - et dans l'attitude hors match et dans ce qu'il a montré en CD.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
maxence
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Inscrit le: Nov 06, 2003
Messages: 768

MessagePosté le: 11.04.2006, 22:00:41    Sujet du message: Répondre en citant

C'est indéniable, Richard a beaucoup progressé en un an dans tous les aspects du jeu (même si les résultats sont moins bons d'un point de vue comptable). Tous les coups de Richard sont excellents mais indépendamment les uns des autres. Exemple : son service et sa volée sont bons mais le problème c'est l'ENCHAINEMENT des deux. A mon avis son service est trop statique : il donne l'impression de ne servir qu'avec le bras (comme un service non smashé de volley-ball) et de ne pas utiliser ses jambes pour être projeté vers l'avant, résultat après avoir servit il se retrouve mal placé dans le court et peu difficilement enchaîner vers l'avant. A vue d'oeil (je ne suis pas un grand spécialiste), il devrait rajouter un pas d'élan de la jambe arrière pour avoir une petite impulsion vers l'avant (un peu comme le service de Leconte pour ceux qui s'en souviennent ou comme Grosjean qui compense sa petite taille par un grand pas d'élan).
D'une manière générale, je ne trouve pas Richard assez aérien sur le court. Je pense qu'il a beaucoup de progrès à faire dans son jeu de jambes et notamment dans son "petit jeu de jambes" (je suis un grand fan des jambes de Steffi Graf). Je lui conseillerais de faire beaucoup de fitness, du step pour gagner de la mobilité, de l'agilité et de la légereté dans le déplacement.
La marge de Richard est encore ENORME et il est déjà dans le TOP15 donc c'est encourageant pour la suite s'il continue de bosser.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Pixie
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Aug 24, 2005
Messages: 566
Localisation: Rennes

MessagePosté le: 11.04.2006, 23:03:39    Sujet du message: Répondre en citant

tout à fait d'accord avec l'ensemble de ces remarques...quand maxence parle de service joué qu'avec le bras, je l'étendrai à la plupart de ses coups d'ailleurs et il m'arrive d'avoir mal pour son épaule/avant-bras quelquefois...

l'enchaînement de deux matchs en 5 sets est d'ailleurs très intéressants, car la fatigue aidant, les points faibles ou petits défauts peuvent ressortir. Par exemple, son service et son coup droit étaient moins performant contre Tursunov je trouve et ça ne m'étonne pas tant que ça :

son lancer de balle est très bas et nécessite une réaction violente de tout son corps à commencer par le bras. Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand il avait un coup de bambou, il servait une très petite 1ere balle, très courte. Un lancer plus haut, même si cela peut donner l'impression de perdre en précision, permet un service plus délié en cas de fatigue (sampras était un formidable exemple) et offre davantage de trajectoires, de hauteur et de longueur de balles.

Son coup droit a progressé mais je trouve là encore que de temps en temps son bras compense une balle moins bien traversée...j'ai l'impression qu'il se place naturellement mieux côté revers et traverse plus la balle même si ce week-end n'a pas forcément montré cela (comme disait boetsch aux commentaires, il partait souvent en arrière en revers). C'est en tout cas un coup très nerveux qui peut faire de gros dégats mais je pense que le match contre nadal l'année dernière à MC l'avait déjà bien montré.

Quoi qu'il en soit, je pense que son physique est à la hauteur. Mais son jeu très explosif, très nerveux m'incite à dire qu'il aura toujours un peu de mal à enchainer les matchs sur des surfaces exigeantes. Parce que même si, comme l'a bien dit doume, richard peut mieux faire dans ses déplacements latéraux, je suis persuadé que ses grosses guiboles seront infatigables lorsqu'il sera à son top.

Quant à sa volée...je prends le pari tout personnel qu'elle le mènera très loin dès cette année à Wimbledon. Mais venez pas me tarabuster s'il perd au 1er tour contre oscar hernandez hein !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6299
Localisation: France

MessagePosté le: 06.11.2010, 22:04:48    Sujet du message: Répondre en citant

C'est intéressant de faire remonter ce topic vieux de plus de 4 ans !
Relisez les posts, vous serez surpris...

La discussion amorcée sur les facteurs de performance, dans celui sur la Coupe Davis n'étant pas appropriée, je propose qu'elle se poursuive ici….

Essayons déjà de poser les questions les plus importantes avant d’essayer de proposer des réponses ?

Je propose les questions suivantes :
Q1. Est-ce que la technique de coup droit de Richard est vraiment spéciale ?
Q2. Comment la caractériser en terme de régularité et d’efficacité ?
Q3. Est-ce que cette technique est un handicap dans son évolution vers le top niveau ?
Q4. Son évolution est-elle dépendante d'autres éléments qu'uniquement technique ?

Etes-vous d’accord sur les questions ? En avez-vous d’autres ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delauney60
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Sep 06, 2010
Messages: 1795

MessagePosté le: 07.11.2010, 10:54:24    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:
C'est intéressant de faire remonter ce topic vieux de plus de 4 ans !
Relisez les posts, vous serez surpris...

La discussion amorcée sur les facteurs de performance, dans celui sur la Coupe Davis n'étant pas appropriée, je propose qu'elle se poursuive ici….

Essayons déjà de poser les questions les plus importantes avant d’essayer de proposer des réponses ?

Je propose les questions suivantes :
Q1. Est-ce que la technique de coup droit de Richard est vraiment spéciale ?
Q2. Comment la caractériser en terme de régularité et d’efficacité ?
Q3. Est-ce que cette technique est un handicap dans son évolution vers le top niveau ?
Q4. Son évolution est-elle dépendante d'autres éléments qu'uniquement technique ?

Etes-vous d’accord sur les questions ? En avez-vous d’autres ?


Très bien ! J'ajouterais volontiers la question suivante :
Q5 : pourquoi n'a-t'elle pas été corrigée auparavant et surtout est-elle encore modifiable ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 4001
Localisation: paris

MessagePosté le: 08.11.2010, 14:42:08    Sujet du message: Répondre en citant

Je remets mon post au bon endroit ! Wink

CaptainGlobul a écrit:
Dans un bon jour, la tête peut tout compenser. Se servir de 3 matchs référence par an, ou tout passe, c'est presque de la malhonnêteté intellectuelle.


Tes explications sont intéressantes Captain, mais c'est ce passage là que je ne pige pas !

Si la technique est défaillante, comment est-ce que le fait d'être "dans un bon jour" ou "bien dans la tête" peut rendre ce coup performant ??

Je ne suis pas assez technicien pour avoir un avis éclairé sur la question, mais il me semble que :
- soit on a un geste technique ok, et même si ce coup n'est pas un coup fort, on peut poursuivre sa route sans trop de dégats,
- soit on a une technique défaillante, et ce coup là sera systématiquement une faiblesse qu'on soit dans "un bon jour" ou pas.

Par exemple, Federer a les pires difficultés du monde à jouer des revers haut et il souffre mille morts quand Nadal joue haut et lifté sur son revers (cela dit, il n'est pas le seul...)
J'ai vu des matches à Roland où le revers de fed explosait littéralement à cause de ça.
Et bien Federer a beau être dans de bonnes dispositions ou avoir travaillé spécifiquement ce coup, ça ne change rien à cette difficulté.

A l'inverse, je trouve que le coup droit de Richard est parfois très performant, et bien plus souvent que dans 3 matches dans l'année, Captain !

Personnellement, je trouve que le coup droit de Richie est assez mauvais quand il n'a pas d'intention derrière ce coup, quand c'est un simple coup de remise.
A l'inverse, il peut être vraiment très bon quand il joue ce coup vers l'avant.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
christophe65
Super fan
Super fan


Inscrit le: Feb 25, 2010
Messages: 136

MessagePosté le: 10.11.2010, 15:53:45    Sujet du message: Répondre en citant

Le problème avec une prise de coup droit peu fermée comme a Richard c'est qu'à l'impact l'absorption du coup sur le poignet ne se fait pas de façon optimale, de même on recouvre moins bien la balle, qu'avec une prise plus fermée. Ça comme inconvénient une perte de contrôle lorsqu'on est bien moins placé, et lorsque la balle est difficile à jouer, par exemple sur les balles hautes ou basses. Par contre vu qu'on lifte moins, la balle par plus vite, ce qui permet lorsque tout est réuni, d'avoir des fulgurances sur ce coup. Donc on peut voir, lorsque un de ces joueurs est en forme et en confiance, sur un match, un coup fantastique, et le lendemain ce même joueur contre un adversaire plus faible, faire de nombreuses fautes. Un joueur comme Leconte qui avait une prise encore moins fermée, et un jeu plus risqué, me vient en exemple mais aussi Llodra, Connors,Hrbaty, Stepanek...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delauney60
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Sep 06, 2010
Messages: 1795

MessagePosté le: 12.11.2010, 18:44:22    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:

La discussion amorcée sur les facteurs de performance, dans celui sur la Coupe Davis n'étant pas appropriée, je propose qu'elle se poursuive ici….
Essayons déjà de poser les questions les plus importantes avant d’essayer de proposer des réponses ?
Je propose les questions suivantes :
Q1. Est-ce que la technique de coup droit de Richard est vraiment spéciale ?
Q2. Comment la caractériser en terme de régularité et d’efficacité ?
Q3. Est-ce que cette technique est un handicap dans son évolution vers le top niveau ?
Q4. Son évolution est-elle dépendante d'autres éléments qu'uniquement technique ?

Etes-vous d’accord sur les questions ? En avez-vous d’autres ?


Q1 :
Il me semble que sa technique de coup droit, en tout cas en phase de préparation, est unique (donc très spéciale) sur le Top 100, voire au-delà. Elle est un peu (beaucoup ?) "dérangeante" visuellement..., avec notamment un tamis qui n'est pas toujours perpendiculaire au sol. Son geste de retour est cependant plus académique, mais sa précision et l'impact dépendent bien entendu de cette préparation. Évidemment on peut avoir une technique originale voire peu esthétique et avoir malgré tout un coup efficace. Dans le cas de Richard j'ai quand même le sentiment qu'il y a une corrélation forte entre l'étrangeté de ce geste et les difficultés récurrentes qu'il rencontre, en particulier dans les moments de tension. On sait en effet que c'est dans ces moments là que la technique est le socle sur lequel s'appuyer pour les passer correctement.

Q2 :
Régularité : son coup droit est régulier en ce sens que s'il n'est pas agressé il commet très peu de fautes. En revanche si l'adversaire joue plein pot dessus Richard a tendance soit à bugger (dixit Forget) sur ce coup, commettant alors des fautes grossières, soit à reculer, soit à slicer en cas de déplacement latéral prononcé (ce qui en général le met en position défavorable).
Efficacité : c'est tout le problème... Ce coup n'est pas aussi efficace qu'il le faudrait (c'est une litote...). Et ce à plusieurs titres : même non agressé, il lui arrive très souvent de le jouer trop court (carré de service), offrant alors le contrôle du jeu à l'adversaire. De plus, sur les balles à hauteur de hanche et a fortiori en dessous Richard a les plus grandes difficultés à accélérer la balle et doit le plus souvent se contenter de remises neutres (que l'adversaire va pouvoir mettre à profit) alors que la quasi totalité du top 30 est capable de le faire (Stepanek mis à part). Seul point positif : sur les balles à hauteur d'épaule pas trop rapides Richard est beaucoup plus à l'aise et est alors capable d'envoyer des parpaings spectaculaires (c'est-à-dire deux ou trois par match).
Orientation du jeu : à l'évidence Richard est beaucoup plus à l'aise pour le décroiser que pour le croiser en diagonale, ce qui évidemment limite ses possibilités tactiques dans la gestion du jeu.

Q3 : mon sentiment, qui ne date pas d'hier, est qu'effectivement cette faiblesse générale en coup droit est un handicap lourd (insurmontable ???) pour qu'il puisse atteindre le plus haut niveau. Je dirais même à la limite que c'est le seul, mais tellement important que...

Q4 : il y a probablement d'autres facteurs que sa propre gestuelle dont dépend ce coup. Sengale, en technicien averti, pourra probablement nous en dire plus sur la question. Sa vitesse de déplacement latérale est certainement l'un d'entre eux. Je le trouve par exemple souvent en retard sur les déplacements de gauche à droite... Il me semble aussi (et ce n'est pas si souvent souligné) que la tactique adoptée en revers (qui résulte d'un choix délibéré de jouer assez loin de la ligne) n'est pas faite pour l'aider à aller de l'avant en coup droit.

Q5 : peut-on encore le corriger ? Je crois que l'on sera presque tous d'accord pour considérer qu'à 24 ans 1/2 il est trop tard pour envisager d'importantes corrections. J'adhère alors aux propos de Sengale qui estime qu'en revanche il sera possible d'améliorer l'efficacité de ce coup en le faisant jouer en situation avec des schémas de jeu davantage portés vers l'avant. Pourquoi ne l'a-t'on pas corrigé avant ? Ceci a été tenté depuis ses 17-18 ans, sans succès : rappelons-nous l'exemple cuisant de Benhabiles qui en avait fait son principal axe de travail (il disait déjà à l'époque que sans amélioration de ce coup Richard serait limité !) , et avait dû renoncer faute de véritable adhésion à son projet de la part de Richard. Pourquoi alors ceci n'a-t'il pas été fait encore plus tôt quand le jeune joueur était plus malléable ? Et bien je pense que c'est la rançon de la précocité : Richard a été si tôt si vite très fort, avec des résultats en avance de près de deux-trois ans sur son âge, qu'il était psychologiquement très difficile pour ses entraineurs successifs d'entreprendre des modifications importantes alors qu'apparemment tout allait si bien.


Dernière édition par delauney60 le 12.11.2010, 23:04:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6299
Localisation: France

MessagePosté le: 12.11.2010, 22:54:44    Sujet du message: Répondre en citant

Gros travail de réflexion, super, delauney !
Sans avoir beaucoup de temps en ce moment, je vais juste essayer de continuer un petit peu ta réflexion
delauney60 a écrit:

Q1. Est-ce que la technique de coup droit de Richard est vraiment spéciale ?
Dans le cas de Richard j'ai quand même le sentiment qu'il y a une corrélation forte entre l'étrangeté de ce geste et les difficultés récurrentes qu'il rencontre, en particulier dans les moments de tension.

Oui, cette spécificité dans le coup droit d'attente pose problème par sa complexité. La tête de raquette montant très haut, la boucle de préparation nécessite beaucoup de temps dès qu'il est attaqué ou dès qu'il doit se déplacer vite en effectuant un placement précis.

Q2. Comment le caractériser en termes de régularité et d’efficacité ?

L’efficacité est liée à la régularité. Il ne suffit pas qu’il fasse mouche de temps en temps et marque le point, il faut qu’il offre suffisamment de sécurité pour le contrôle du terrain et la riposte en contre attaque.
La difficulté à décrire ce coup réside dans le fait qu’il est différent selon qu’il s’agit d’un coup d’attente, de défense (sur place ou en déplacement) ou d’attaque avec l’adversaire en fond de court ou à la volée.
Le coup droit en défense en déplacement vers la droite est souvent joué avec une mise à distance inadéquate (trop près latéralement). La préparation lorsqu’elle ne peut pas se dérouler dans sa totalité est alors transformée en coup slicée (sous l’ère Markus, on en a vu beaucoup). Le fait de jouer reculé accentue la distance de déplacement et ne permet pas un placement solide sur les appuis.
Le coup droit en défense face une attaque puissante sans beaucoup d’angle, pose problème en terme de plan de frappe (trop en arrière). Là encore, le temps manquant, le coup se joue sur l’appui arrière droit (le genou gauche levé) avec l’accompagnement en lasso autour de la tête. Il y a une photo récente qui est assez typique de cette technique. Les renvois sont alors souvent trop courts.
Par contre lorsque l’adversaire joue un coup court, on voit une autre gestuelle en déplacement avant et là il peut attaquer croisé ou décroisé, sous réserve que son intention et son positionnement le lui permettent.
Il sait très bien faire un coup droit croisé court lifté s'il est dans le court et qu'il a de l'angle. C'est (c'était ?) une de ses armes en passing.

On peut voir aussi des retours en coup droit sans boucle avec juste la cassure du poignet quand il est positionné assez près de sa ligne mais la régularité dans ce cas est moyenne.

la suite un peu plus tard...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6299
Localisation: France

MessagePosté le: 13.11.2010, 09:36:35    Sujet du message: Répondre en citant

delauney60 a écrit:
Q3 : Est-ce que cette technique est un handicap dans son évolution vers le top niveau ?Mon sentiment est qu'effectivement cette faiblesse générale en coup droit est un handicap lourd

Je répondrai oui mais avec certaines nuances !
C’est un handicap actuellement très visible car il axe son jeu à 95% sur le fond de court ! Pour jouer efficacement du fond, il faut avoir la panoplie complète des coups droits de fond de court. Or, il n’a pas la traversée de balle d’un Soderling ! Il ne peut pas effectuer une suite de coups puissants et précis, repousser et mettre la pression sur son vis-à-vis. Dans la diagonale des égalités, il se retrouve contre beaucoup d’adversaires dans les cordes (Berdych, Djoko, …) et alors, il ne peut plus que subir en reculant …puis en délivrant invariablement une balle trop courte…
Techniquement, il faut travailler le jeu de jambes défensif en coupant les trajectoires, en se plaçant plus vite à distance de la balle sur des appuis solides, en allant à la rencontre des balles pour ne plus les prendre basses dans le rebond.
Pour être plus efficace, il faut « masquer ses points faibles » donc choisir de ne pas engager le bras de fer en fond de court et opter pour un jeu avec moins d’échanges. Délivrer un coup droit fulgurant dans le point, il peut le faire, mais plusieurs de suite, c’est un très gros risque pour lui !
Citation:
Q4 : Son évolution est-elle dépendante d'autres éléments qu'uniquement technique ?

La réponse est oui. En prolongement à la réponse précédente, il semble qu’il lui faut analyser mieux le rapport de force en présence pour adopter des tactiques meilleures.
Contre des joueurs top 100, rester au fond et contrôler son terrain à l’aide de grands coups liftés (« tartiner ») ne l’expose pas. Contre des top 50, il faut déjà proposer plus de variété dans les trajectoires. Contre des joueurs top 20, il ne faut plus se cantonner à un type de jeu avec attente, revers gagnants en long de ligne ou croisés courts et coups amortis. Contre Federer à Bercy, on a vu qu’il s’est vite rendu compte de l’inefficacité de rester en fond de court. Il devait aussi chercher à l’agresser en coupant les trajectoires, en prenant la balle plus tôt, en montant après son service...

delauney60 a écrit:
Q5 : peut-on encore le corriger ? Il est trop tard pour envisager d'importantes corrections.(...)

D’importantes, oui mais des ajustements, non. Mauresmo a eu ce problème également avec une grande préparation qui posait problème sur surface rapide. Elle a réussi à raccourcir sa boucle de préparation.
Question prise, non !

delauney60 a écrit:
Pourquoi ne l'a-t-on pas corrigé avant ? Richard a été si tôt si vite très fort, avec des résultats en avance de près de deux-trois ans sur son âge, qu'il était psychologiquement très difficile pour ses entraineurs successifs d'entreprendre des modifications importantes alors qu'apparemment tout allait si bien.

Bien sûr, c’est l’opposition que tu as, qui détermine tes axes de travail ! Gagner incite peu à travailler, à progresser, surtout à 14/16 ans !
Maintenant, quand Richard perd des matches, il en discute avec son entraîneur pour chercher des pistes d’amélioration. Il se voit aussi en vidéo ! Il analyse le jeu des meilleurs, voit que Federer est plus tôt sur les balles…C’est cela qui peut le faire réfléchir et accepter de travailler précisément ses points faibles pour se rapprocher de l'élite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CaptainGlobul
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Nov 15, 2007
Messages: 1370

MessagePosté le: 13.11.2010, 19:57:52    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Je répondrai oui mais avec certaines nuances !
C’est un handicap actuellement très visible car il axe son jeu à 95% sur le fond de court ! Pour jouer efficacement du fond, il faut avoir la panoplie complète des coups droits de fond de court. Or, il n’a pas la traversée de balle d’un Soderling ! Il ne peut pas effectuer une suite de coups puissants et précis, repousser et mettre la pression sur son vis-à-vis. Dans la diagonale des égalités, il se retrouve contre beaucoup d’adversaires dans les cordes (Berdych, Djoko, …) et alors, il ne peut plus que subir en reculant …puis en délivrant invariablement une balle trop courte…
Techniquement, il faut travailler le jeu de jambes défensif en coupant les trajectoires, en se plaçant plus vite à distance de la balle sur des appuis solides, en allant à la rencontre des balles pour ne plus les prendre basses dans le rebond.
Pour être plus efficace, il faut « masquer ses points faibles » donc choisir de ne pas engager le bras de fer en fond de court et opter pour un jeu avec moins d’échanges. Délivrer un coup droit fulgurant dans le point, il peut le faire, mais plusieurs de suite, c’est un très gros risque pour lui !


Bien vu.

Et ce sera à la fois ma réponse au commentaire de BigMac. Richard a pu avoir un très bon coup droit dans des matchs où il a tout misé sur l'offensive très tôt: peu de déplacements latéraux, un transfert du poids du corps "naturellement" vers l'avant vu qu'il est presque dans la course (presque seulement) quand il le frappe.

Une préparation ne reste qu'une préparation, aussi foireuse que soit celle de Richard. Le plus important est le retour: comment le joueur frappe, avec quel transfert, quels appuis au sol, quel mouvement du bras (un virage, deux virages). Mais la préparation influe sur les CONDITIONS de frappe, la propreté de l'approche, et celle de Richard n'est pas propice aux déplacements latéraux et au manque de temps.

Néanmoins, aucun grand chelem, ni master series n'est envisageable en 2 frappes de balles uniquement. Un croco limeur sur son passage et c'est presque foutu... Un MS peut être: avec la surface de cette année à Bercy pourquoi pas, mais là c'est son service et son retour qui ne sont pas au niveau des meilleurs sur de l'indoor rapide...

Alors que tout le monde ou presque pratique une forme de "tennis total", on en revient avec Richard à la philosophie de "masquer" ses points faibles. C'est effectivement probablement à l'adolescence que personne n'a pu lui dire: change moi ça... Et la théorie selon laquelle il était trop bon pour ça est loin d'être con.

Pour faire une parenthèse ça m'a fait vraiment plaisir de voir cette vitesse de balle. Llodra, comme par hasard, a fini dans le dernier carré, et Federer est à la bataille avec Gael pour la qualification en finale, lui qui n'a jamais réussi ici. Comme quoi si on propose des conditions de jeu différentes, des joueurs de différents profils s'en sortent.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6299
Localisation: France

MessagePosté le: 13.11.2010, 20:46:34    Sujet du message: Répondre en citant

CaptainGlobul a écrit:

Une préparation ne reste qu'une préparation, aussi foireuse que soit celle de Richard. Le plus important est le retour: comment le joueur frappe, avec quel transfert, quels appuis au sol, quel mouvement du bras (un virage, deux virages). Mais la préparation influe sur les CONDITIONS de frappe, la propreté de l'approche, et celle de Richard n'est pas propice aux déplacements latéraux et au manque de temps.

Avec des explications voisines, tous les trois (avec delauney), on fait exactement le même constat...

Maintenant on pourrait revenir sur les REMEDES ou les différentes solutions qui existent pour envisager un avenir meilleur.
Je pose donc une nouvelle question :
Si vous étiez son entraîneur, que lui proposeriez-vous ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
chrisfan
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Jul 12, 2008
Messages: 372

MessagePosté le: 13.11.2010, 20:54:43    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne suis pas un "technicien" comme Sengale ou d'autres mais peut être que les pistes déjà proposées par Peyre (et Markus ?) seraient à creuser en premier avant de chercher autre chose. Je me souviens de certains matches (ex: Tokyo contre Del Potro) ou richard cherchait presque à contourner son revers pour frapper (fort) en coup droit...Vu la rapidité de cette surface, la préparation devait être forcément un peu plus courte que celle habituellement adoptée par Richard...Le hic est que changer de technique demande de la pratique non seulement à l'entrainement mais surtout en match ou la tentation de revenir a quelque chose de plus sur doit etre grande (grosso modo, il lui faut afficher une certaine confiance pour se maintenir dans la nouvelle approche technique du coup droit). Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delauney60
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Sep 06, 2010
Messages: 1795

MessagePosté le: 14.11.2010, 12:40:08    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:

delauney60 a écrit:
Pourquoi ne l'a-t-on pas corrigé avant ?Richard a été si tôt si vite très fort, avec des résultats en avance de près de deux-trois ans sur son âge, qu'il était psychologiquement très difficile pour ses entraineurs successifs d'entreprendre des modifications importantes alors qu'apparemment tout allait si bien.

Bien sûr, c’est l’opposition que tu as, qui détermine tes axes de travail ! Gagner incite peu à travailler, à progresser, surtout à 14/16 ans !
Maintenant, quand Richard perd des matches, il en discute avec son entraîneur pour chercher des pistes d’amélioration. Il se voit aussi en vidéo ! Il analyse le jeu des meilleurs, voit que Federer est plus tôt sur les balles…C’est cela qui peut le faire réfléchir et accepter de travailler précisément ses points faibles pour se rapprocher de l'élite.


Cette question est peut-être à relier à une autre que Federer a soulevée cette semaine dans une interview. Il s'étonnait de ne pas voir de joueurs français accéder au tout plus haut niveau (top 3-5) ou GC alors que nombre d'entre eux le battaient à l'adolescence et même un peu plus tard. On peut généraliser cette question dont je ne sais pas s'il faut la garder dans le forum technique. En deux mots, tout le monde a pu remarquer le fait saisissant suivant : depuis le début de l'ère open, la France a placé quelques éléments dans le top 10, souvent sur d'assez courtes périodes (Noah, Leconte, Forget, Tulasne, Simon, Tsonga, Monfils, Gasquet, Pioline, Grosjean, Clément), mais seul Noah a gagné un GC, peu de victoires en MS et enfin seul Noah est entré (très fugitivement) dans le top 3. Plus fort encore seule l'Espagne peut rivaliser avec la France sur cette même période (avec la Suède dans les années 80 et les Etats-Unis) en terme de densité de très bons joueurs ayant été dans le top 30. Que constate-t'on ? Prenons quelques exemples : l'Espagne a eu trois joueurs n°1 (Nadal, Ferrero, Moya), et d'autres joueurs dans le top 3 (Bruguera, Corretja). L'Allemagne a eu Haas, Becker, Stich dans le top 3 à partir d'un potentiel de bons joueurs bien moindre. Les Etats-Unis : Courier, Agassi, Sampras, Mc Enroe............Russie : Kafelnikov, Safin, Davidenko top 3. Tchécoslovaquie : Lendl, Korda, Mecir. La Suède: Borg, Edberg, Wilander, Norman... Australie : Hewitt, Cash, Philipoussis.....etc etc.. sans compte les petites nations tennistiques (Suisse, Croatie, Serbie....) qui malgré leur faibles moyens réussissent à sortir des joueurs d'exception dont je ne dresserai pas la liste. Faut-il enfin rappeler que nos juniors sont régulièrement parmi les meilleurs du monde et que tous les étrangers reconnaissent (envient ?) la technique des joueurs français ?
Donc comment fait-on pour se rater à ce point ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group




Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.21 S