Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 19 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

RichardGasquet.net :: Voir le sujet - Bilan de l'année 2018
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bilan de l'année 2018

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Carrière de Richard Gasquet
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 5750
Localisation: France

MessagePosté le: 06.11.2018, 08:42:49    Sujet du message: Bilan de l'année 2018 Répondre en citant

RG : bilan de l'année 2018 : 31/32 ans


Données factuelles :

58 matches joués pour 35 victoires
L'index de 2018 se situe à 0,603 (base de carrière à 0,632)

Il a passé la barre des 500 victoires en carrière pour finir l'année à 521 (record français)

Rang ATP : numéro 1 français en 2018 devant Monfils et Simon
1 titre ce qui porte le total à 15.


Il a joué 24 tournois en 2018 (+ la Coupe Davis)
Son total est de 1535 pts
Ses gains de 1 347 771 $ pour l'année.



Fiche de répartition des points par catégories de tournois :
- dans les tournois obligatoires : 580 ( en GC : 280 et en M1000 : 300)
- dans les tournois secondaires : 820
réserve : 110 (2 fois 45 et 20)


Répartition des victoires :
de janvier à fin de Roland Garros : 18 victoires
de début juin à fin de l'année : 17 victoires


Répartition par surface :
terre 
: 20 matches et 13 victoires : index : 0,650 supérieur à son index en carrière à 0,633
610 pts sur 7 tournois

gazon : 6 matches et 4 victoires : index 0,667 inférieur à son index en carrière à 0,680
260 pts sur 3 tournois

dur : 32 matches et 18 victoires : index 0,563 inférieur à son index en carrière à 0,623
en outdoor : 220 pts pour 5 tournois
en indoor : 645 pts pour 6 tournois.


Les meilleures performances
un titre sur gazon (Hertogenbosch)
2 finales à Montpellier (sur dur indoor) et à Bastad (sur terre) 
3 demi-finales : à Marrakech, (sur terre), à Tokio et Anvers (sur dur indoor )
2 autres quart de finale :à Monte Carlo (sur terre) et Metz (sur dur indoor)

Marque maximale : 250 pts
Marque minimale comptabilisée : 45 pts
(Les 10 points de participation en masters 1000 ne comptent pas comme victoire)


Victoire sur des top 10 :
sur Goffin (7ème) à Montpellier
sur Anderson (9ème) à Tokyo


Evolution de son classement :

Il débute l'année à la 31ème place.
Son classement a fluctué entre la 38ème (2 mars 2018) et la 24ème (10 septembre 2018) soit sur 14 places au classement.
Il finit l'année 26ème avec une progression de 5 places par rapport à 2017 et la place de numéro un français pour la 6ème année (non consécutive).
Ce classement le situe à la 5ème place sur la base du critère de l'âge, derrière Nadal, Federer, Isner et Anderson, tous les 4 dans le top 10. A noter que Nadal et Anderson n'ont que quelques semaines de plus que Richard Gasquet.


Comparaison avec l'année 2017

A fait mieux que la précédente année en jouant 24 tournois au lieu de 18 (+ un Challenger)
- en gagnant 35 matches au lieu de 29
- en gagnant un titre
- en allant au 3ème tour de l'USO


Perspectives pour l'année 2019

Il n'y a pas de gros risques de chute brutale au classement étant donné la répartition des points assez équilibrée sur sa liste de 18 tournois pris en compte pour le classement.

Les plus gros scores sont sur des tournois 250 qui sont interchangeables.
Etant donné qu'il a 5 lignes non valorisées sur sa liste de 18, on peut considérer qu'il n'y a pas eu optimisation de son programme.


Par conséquent, pour gagner des points, l'objectif premier peut être :
1 : de remplir en totalité sa fiche de 18 tournois avec des matches gagnés (sans avoir une réserve de points non utilisables comme en 2018)

Pour cela, il pourrait être judicieux de réduire le nombre de participations à des masters 1000 qui présente le risque quasi de 50% d'être sorti au premier tour (voir ci-dessous pour l'analyse). Ceci, afin de comptabiliser plus de tournois 250/500 dans la fiche des 18 tournois. Son classement actuel est trop bas pour les masters 1000 sauf en mars à Indian Wells et Miami qui propose des plateaux de 128 avec bye pour les TS de 1 à 32.

Etant donné que la répartition des tournois 250/500 est nettement au détriment des 500, l'objectif second pourrait être :
2 : de marquer des points dans au moins deux tournois 500 voire 3 en optimisant les bons tirages. Ce qui doit aussi se faire pour les 250 (atteindre 1000 pts)

Etant donné que sa meilleure surface est le GAZON en terme de ratio en carrière, il pourrait être opportun en troisième objectif :
3 : de jouer 3 tournois sur herbe avec priorité au 500 en laissant à chaque fois une semaine de récupération entre chaque tournoi.

Enfin, pour les tournois obligatoires que sont les GC, le quatrième objectif serait :
4 : de dépasser les 300 pts, par exemple en passant au moins un tour dans les 4 Grands Chelem et en faisant un 1/8 dans l'un d'entre eux. Si le classement progresse de deux places pour être TS 24, la possibilité de passer le troisième tour devient alors un objectif plus atteignable. Cela est réalisable dès Roland Garros avec un bon début de saison sur dur.

L'objectif en 2019 peut raisonnablement se situer proche du top 20 car le déficit de points entre la 26ème place et la 20ème en fin de 2018 n'est que de 284 pts. Un gain en tournoi 500 peut aider à augmenter ce score.

La période la plus favorable pour engranger des points en 2019 et améliorer son classement semble celle entre Roland Garros et l'US Open.
En effet pendant cette période, seuls deux tournois 250 ont permis de rapporter des points.
Seulement 45 points en 500 (avec WO au second tour à Hambourg) sur 2 tournois 500 (Hambourg et Halle)
Pas de points sur les 2 masters 1000 (1 seul joué, Cincinnati)
Pas de points à Wimbledon (sorti au premier tour par Monfils)

La solution de ne pas disputer les deux masters 1000 du Canada et de Cincinnati peut donner l'opportunité d'engranger des points sur des 500.


Les tirages de tournois pour l'année 2018 :

Richard Gasquet a-il eu de bons ou de mauvais tirages en 2018 ?

L'impression ressentie par beaucoup est que les tirages de Richard Gasquet sont la plupart du temps, de mauvais tirages. Qu'en est-il exactement ? Pour le savoir, il y a nécessité de mener l'analyse par types de tournois. Pour juger de la qualité d'un tirage, il y a nécessité de prendre en compte le classement du joueur qui conditionne son positionnement dans un tableau. Le système actuel donne des avantages importants aux joueurs les mieux classés. L'étude ici se fait donc en rapport avec la tranche de classement de Richard Gasquet en 2018.


1 : Dans les Grand Chelem

Voici les positionnements comme tête de série dans les 4 GC joués en 2018

- TS 29 à l'AO
- TS 27 à Roland Garros
- TS 23 à Wimbledon (alors qu'il est classé 31ème)
- TS 26 à l'USOpen

Premier critère d'un bon tirage : les 2 premiers tours
un bon tirage consiste à tirer des joueurs moins bien classés dont le classement n'a pas été dans le top 30 ou pire, le top 10 ou des joueurs qui ne sont pas des espoirs mondiaux avec un niveau de jeu bien supérieur à leur classement.

Bilan
En fonction de ce premier critère, il a eu 3 fois sur 4 un tirage correct. Il a évité des joueurs, ex top 5, comme Ferrer ou Murray ou des jeunes en devenir comme Khachanov ou de Minaur.
La seule fois où il a un mauvais tirage pour le premier tour, c'est à Wimbledon, avec un ex top 6 qui le battra.


Second critère d'un bon tirage : l'adversaire au troisième tour
Dans la configuration de classement de 24 à 32, un bon tirage consiste, à ce stade, à tirer le 8ème, 7ème, 6ème voire 5ème, (quoique cela dépende aussi des H2H avec chaque joueur de ce rang).
Une opportunité, c'est de bénéficier d'une ouverture par l'élimination de la tête de série dans l'un des 2 premiers tours mais cela ne s'est jamais produit cette année.

Bilan :
Dans 3 tournois sur 4, (AO, RG et l'USO),il a tiré les 3 futurs vainqueurs donc les TS les plus fortes et les plus mauvais tirages possibles. La seule fois où son tableau est favorable pour le troisième tour, c'est à Wimbledon où il est tête de série 23, sauf qu'il ne passera pas le premier tour, barré par l'ex top 6. Sinon, il avait un tableau pour passer le troisième tour (Querrey) aller en 1/8 défier Anderson voire en 1/4 jouer Federer. Il n'a pas pu en profiter.

En conclusion pour les GC de l'année 2018, on peut dire qu'il a eu des tirages moyens si l'on additionne les deux critères. Bons (3 fois sur 4) pour le premier critère et mauvais (3 fois sur 4) pour le second critère.


2 : Dans les Masters 1000

A l'exception de Miami, qui présente un tableau à 128 avec 32 TS, toutes exemptées du 1er tour, dans les autres tournois M1000 qu'il a joués, son classement ne lui permettait pas d'être tête de série, ce qui fait que les critères de bon tirage sont un peu différents de ceux des GC.


Premiers critères de bon tirage : l'adversaire du premier tour

Quand on n'est pas TS, il faut éviter de jouer tout de suite un joueur TS de 9 à 16 (les TS 1 à 8 ont un bye), ou un ex top 10, ou un joueur mieux classé que soi mais non tête de série. Un qualifié est un tirage moyen car ce sont des joueurs qui sont en confiance après leurs tours de qualification, avec des classements souvent dans le top 60 ou top 50. A voir au cas par cas.
Un non spécialiste de la surface peut être un bon tirage ou une WC donné à un joueur en devenir mais pas encore au niveau des meilleurs.
Compte tenu de tous ces éléments, un joueur top 30 comme Richard Gasquet va avoir quasi tout le temps des tirages difficiles. Un bon tirage est forcément l'exception. Dans un tableau, souvent seuls un ou 2 joueurs non TS ont un bon tirage et parfois il n'y en a aucun.

Pour Miami, au tableau de 128, en étant TS 30, ce sont les mêmes critères que pour les GC, à savoir éviter les jeunes espoirs et les joueurs qui ont été très bien classés et ont perdu leur classement. Il obtient un tirage moyen (ex classé 26)
Pour Monte Carlo tableau à 64, c'est un tirage moyen (un qualifié, ex top 30, bon sur terre)
Pour Madrid : tableau à 64, c'est un mauvais tirage (TS14)
Pour Rome : tableau à 64, c'est un mauvais tirage (ex top 20)
Pour Cincinnati : tableau à 64, c'est un mauvais tirage (TS13)
Pour Shanghai : tableau à 64 : c'est un mauvais tirage (ex top 21)
Pour Paris : tableau à 64 : c'est un mauvais tirage (espoir mondial classé 29ème)

Récapitulatif : sur 7 tournois, 5 fois, les tirages sont mauvais et 2 fois moyen. A noter aussi qu'il n'y a que quelques rares possibilités de bon tirage dans le tableau pour un top 30. On peut donc dire que le tirage difficile est la règle et non un manque de chance.


Second critère de bon tirage : l'adversaire du second tour

Un bon tirage consiste à ne pas tomber sur une TS de 1 à 8 au second tour pour un tableau à 64 entrées.
Un bon tirage consiste à tirer la TS de 9 à 16.
Un top 30 a donc peu de chance de passer le second tour puisqu'il devra perfer sauf si la TS a été battue au premier tour.

A Miami : éliminé au 1er tour
A Monte Carlo : bon tirage (TS 10)
A Madrid : bon tirage (un qualifié)
A Rome : éliminé au premier tour
A Cincinnati :éliminé au 1er tour
A Shanghai : mauvais tirage (TS3)
A Paris : tirage moyen compte tenu du H2H défavorable. (TS 16 en méforme)


Récapitulatif

Sur 4 tournois où il accède au second tour, il a deux « bons » tirages, un moyen et un mauvais.

Pour le troisième tour

Il n'y accède qu'une fois, à Monte Carlo
Un bon tirage est une opportunité avec un tableau qui s'est dégagé. Il a cette chance avec l'élimination de la TS 7 qu'il devait rencontrer au troisième tour. Cela lui a permis d'arriver en ¼ de finale.


En conclusion

Sur 7 Masters 1000 joués, 4 fois le premier tour a été passé et une seule fois le second tour.

Pour le premier tour:
Sur les 3 mauvais tirages deux fois l'obstacle a été passé. Par contre, sur les 4 tirages moyens, 2 fois l'obstacle n'est pas passé. Un mauvais tirage n'est donc pas forcément synonyme d'élimination et un tirage moyen, synonyme de victoire

Pour le second tour :
La configuration est moyenne 2 fois sur 4 :
Une seule fois l'obstacle est franchi avec un bon tirage (Monte Carlo)

Pour le troisième tour :
Une ouverture lui permet de passer l'obstacle et d'aller en 1/4 de finale. (Monte Carlo)

On peut dire que ce type de tournois devient vraiment difficile si on n'est que top 30. Passer un tour devient un bon résultat et passer deux tours nécessite de battre au moins un joueur mieux classé ou valant le top 16. Cette catégorie de tournois n'est donc plus celle qui va permettre de gagner des points puisque passer un tour équivaut à marquer 45 pts. Les tournois 500 et 250 permettent d'atteindre ce score bien plus aisément.



3 : Dans les tournois 500

Cette catégorie de tournoi n'est pas homogène. Il y en a peu dans l'année. Certains sont isolés, voire désertés par les meilleurs, d'autres sont joués par le top 10 car dans le cadre d'une tournée asiatique ou préparatoire à une surface particulière comme le gazon.

Voyons au cas par cas.

Pour Dubai, il est TS 5. Le tirage est mauvais au premier tour avec un jeune qui finira l'année dans le top 15. Il ne passe pas ce tour. La suite pouvait lui permettre d'aller au troisième tour.

Pour Rotterdam, il n'est pas TS. Le tirage est bon puisqu'il a un qualifié aux deux premiers tours et ensuite une ouverture au troisième tour avec la défaite de la TS 3. Le tableau lui permettait d'aller en ½ pour jouer Federer.
Fatigué par le tournoi précédent, il abandonne après 4 jeux au premier tour. Il rate donc une bonne occasion de marquer 180 pts.

Pour Halle, il est TS 8. Son tableau est bon. Il lui permet d'aller au troisième tour voire plus haut, jusqu'en finale avec encore l'abandon de la TS 4 en I/2 finale. Fatigué par sa victoire en 250 à Hertogenbosch, il ne s'investit pas dans ce tournoi et se fait éliminer d'entrée par un joueur vétéran. Occasion ratée de marquer 180 pts comme en 2017.

Pour Hambourg, il est TS 7. Son tableau est bon jusqu'au troisième tour. Là encore, après avoir accédé au second tour, il fait un WO pour raison de santé, fatigué sans doute par sa finale à Bastad.

Pour Tokyo, il est TS 8. Son tirage de premier tour est moyen. La suite est un mauvais tirage.

Pour Vienne, il n'est pas TS. Après la sortie du tableau avec un très mauvais tirage, il se retire du tournoi.


En conclusion,

Sur 6 tournois 500 où il était engagé au départ, c'est équilibré, il a 3 bons tirages, et 3 moins bons. Il ne profitera d'aucun des bons tirages et c'est là qu'il perd, virtuellement, le plus de points.
Paradoxalement, le tournoi où il va le plus loin est un tirage difficile (Tokyo) où il passe des tours en battant deux très bons joueurs dont la TS 2. Sa stratégie sur les 500 est totalement à revoir afin de mieux exploiter les bons tirages. Une demi finale en 500 rapporte autant de points qu'un 4ème tour en GC.


4 : Dans les tournois 250

Il dispute 8 tournois 250 en 2018. Dans 7 tournois, il marque des points en franchissant le premier tour. Il a un bye dans 4 tournois sur 8.

Dans cette catégorie, la donne de départ est différente. Il est tête de série et parfois dispose d'un bye pour le premier tour. C'est donc un gros avantage.

Pour Doha , il est TS 5. Le premier tour est un bon tirage. Par contre, les deux tirages suivants sont mauvais. Au deuxième tour il joue un espoir qui va finir top 15 et ensuite la TS 1 du tableau. Il passera le premier tour, pas le second.

Pour Montpellier, il est TS 5 et a un jeune espoir au premier tour, c'est donc un tirage moyen. Au second et troisième tour, c'est un bon tirage. En ½ finale, il joue la TS 1 du tableau, ce qui est une configuration normale pour une TS 5. Il passe ce tour mais échoue en finale contre la TS 2.
Globalement, ce tableau est assez favorable et il en a bien profité pour aller en finale.

Pour Marrakech, il est TS 4 mais sans bye pour le premier tour. Le tirage est favorable pour les deux premiers tours voire le troisième puisqu'il joue un joueur qu'il a toujours battu. En ½, il joue la TS 2, ce qui est logique et perd le match. Il a optimisé son tirage favorable.

Pour Budapest, il est TS 3 et dispose d'un bye au premier tour. Pour les tours suivants, son tableau est favorable. Il peut aller en ½ finale et même en finale puisque la TS 1 du tableau est tombée. Il n'en profitera pas perdant au premier tour contre un joueur top 200.

Pour Hertogenbosch, le plateau n'est pas très relevé, il est TS 2. De ce fait il a un bon tirage, progressif. En ½, il bat la TS 5 puis un joueur non TS en finale, ce qui est encore une ouverture. Il remporte son unique titre 2018. Bonne exploitation d'un tableau favorable.

Pour Bastad, il est TS 4, a un bye au premier tour et son tableau est favorable. En ½ il doit rencontrer la TS 1 mais à une ouverture avec l'élimination précoce de celle -ci. Il en profite pour accéder à la finale où il se fait battre par la TS 3. Bonne exploitation d'un tirage avantageux et d'une opportunité.

Pour Metz, il est TS 4 et a un bye au premier tour. Son tableau est libre jusqu'à la ½ finale où il a la TS 2 à jouer qui sera éliminée au premier tour. Mais il chutera au 3ème tour et perdra une chance d'aller au bout, le tableau s'étant totalement ouvert. Son vainqueur gagnera d'ailleurs le tournoi. Mauvaise exploitation d'un tableau très favorable avec des opportunités successives.

Pour Anvers, il est TS 4 , il a un bye au premier tour et un tableau favorable pour aller en ½ finale jouer la TS 1 contre qui il perdra. Il a optimisé son bon tirage.

En conclusion

Sur 8 tournois 250, il a 6 bons tirages, un tirage moyen et un mauvais tirage.
Il chute quand il a eu un mauvais tirage et se sort d'un tirage moyen pour aller en finale. Il exploite bien 4 bons tirages sur 6 et n'exploite pas 2 bons tirages dans lequel il aurait eu des ouvertures pour aller jusqu'au titre (Budapest, Metz).


Conclusion générale

En réponse à la question posée, on obtient :
9 mauvais tirages
7 tirages moyens
9 bons tirages.

L'ensemble ne permet pas de conclure à un « acharnement du destin » pour cette année 2018. C'est globalement un tirage équilibré.


Le problème pour le joueur, c'est de pouvoir profiter d'un tirage favorable sans arriver trop épuisé par un précédent tournoi, comme cela a été le cas pour la quasi totalité des tournois 500.

Les tournois obligatoires pour un top 30 sont ceux dont les tirages sont les plus problématiques.
Les tournois 500 sont intermédiaires en terme de difficulté et les 250 proposent de meilleurs tirages en général.

Plus le joueur occupe une tête de série élevée dans un tournoi et plus il risque d'avoir un tableau favorable.

Richard Gasquet a tiré le maximum des premiers tours dans 3 Grands Chelem, n'a profité d'aucun des 3 bons tirages en catégorie 500 et a su exploiter 4 bons tirages sur 6 dans les tournois 250. Les tirages de masters 1000 sont toujours difficiles, au mieux le tirage est moyen puisqu'il se situe dans le tiers le moins fort du plateau. Ceci dit, l'analyse montre que ce n'est pas seulement le tirage qui compte pour passer un tour mais l'état physique pour débuter le tournoi. En forme et reposé, un tirage moyen et même un mauvais tirage comme à Tokyo peut être surmonté.

En terme de programme, ceci est essentiel à prendre en compte.
L'enchaînement de plusieurs tournois privilégie forcément le premier de la liste. Il peut être intéressant de revoir la stratégie du programme en 2019 afin d'optimiser ses chances de marquer davantage de points.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Carrière de Richard Gasquet Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group




Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.06 S