Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 37 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

RichardGasquet.net :: Voir le sujet - Le cas Monfils?
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le cas Monfils?
Aller à la page 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Le monde du tennis
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
-Manon-
Super fan
Super fan


Inscrit le: Sep 14, 2014
Messages: 160
Localisation: Arles

MessagePosté le: 20.01.2015, 22:00:45    Sujet du message: Le cas Monfils? Répondre en citant

Alors avant de dire quoi que soit, je tiens juste à dire que Gaël est l'un de mes joueurs favoris. Mais alors qu'est-ce qu'il peut-être agaçant parfois...

Sa manière de jouer en saccader, c'est énervant! Au début il est nonchalant, puis d'un coup il a une illumination dans sa tête il décide de se réveiller, comme ça. Des fois je me demande s'il ne fait pas exprès pour faire durer le suspense xD .

Puis sont cotés, frustré, c'est-à-dire de penser encore à ces échecs passés (Coupe Davis par exemple) alors que tout le monde a déjà oublié, c'est agaçant...
Enfin bref, que peut-il se passer dans sa tête des fois?

Et aussi, pensez-vous que son côté "showman", pourrait l'empêcher de gagner un grand chelem un jour?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 4000
Localisation: paris

MessagePosté le: 23.01.2015, 15:57:45    Sujet du message: Répondre en citant

C'est son style relaché qui donne l'impression d'une certaine nonchalance mais ça ne l'empêche pas d'être très compétitif !
Il peut avoir quelques moments de déconcentration pendant un match, mais c'est loin d'être le seul.


Pour moi, il a déjà joué des demies-finales de Grand Chelem, il peut viser plus haut. ET si son côté "showman" n'est pas un problème, sa propension aux blessures est plus gênante selon moi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
-Manon-
Super fan
Super fan


Inscrit le: Sep 14, 2014
Messages: 160
Localisation: Arles

MessagePosté le: 24.01.2015, 14:02:51    Sujet du message: Répondre en citant

Sont côté "showman" n'est pas un problème, mais ça donne un côté, "je joue pour faire le spectacle,mais je m'en fou de gagner". Alors que je suppose que ce n'est pas le cas.

Enfin je sais pas, dés fois ça me gène un peu, alors que ce type a tout le potentielle pour gagner, au moins RG.

C'est dommage Sad
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6135
Localisation: France

MessagePosté le: 25.01.2015, 12:51:40    Sujet du message: Re: Le cas Monfils? Répondre en citant

-Manon- a écrit:
Et aussi, pensez-vous que son côté "showman", pourrait l'empêcher de gagner un grand chelem un jour?

Non, pas son côté "showman" car il est tout à fait capable de ne pas le faire dans un match. Les deux dernières fois où il bat Richard, il ne fait pas du tout le show.

Par contre, ce qui peut l'empêcher de gagner un tournoi majeur, à mon avis, c'est autre chose :

- le fait qu'il joue assez peu tactiquement ; il donne l'impression de jouer une suite de points

- le fait que son coup droit (qui s'est bien amélioré) n'est pas très assuré quand même ; quand il accélère avec ce coup, il commet souvent des fautes en situation de tension

- et c'est la raison pour laquelle, il joue souvent l'attente, la défense, où il est très fort, mais avec le même problème que Richard, à savoir assez loin derrière sa ligne de fond et contre les meilleurs joueurs, cela ne suffit pas. Il se fatigue énormément et dans le dernier set, il perd par épuisement.

Son niveau maxi me semble être entre la 8ème et la 12ème place pour les années à venir.

Peut-être que son nouvel entraîneur va réussir à gommer les faiblesses de son jeu et a mieux gérer sa carrière.

Je l'espère pour lui ! Mad
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 4000
Localisation: paris

MessagePosté le: 27.01.2015, 12:58:40    Sujet du message: Re: Le cas Monfils? Répondre en citant

sengale a écrit:


Son niveau maxi me semble être entre la 8ème et la 12ème place pour les années à venir.


Personnellement, je pense qu'il pourrait aller plus haut.
C'est vrai qu'il doit jouer plus "tactiquement", mais quand il est bien, il eput évoluer à un niveau assez hallucinant... Reste à le faire sur la durée...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6135
Localisation: France

MessagePosté le: 27.01.2015, 13:57:43    Sujet du message: Répondre en citant

Avec une meilleure gestion de sa carrière (mais cela est aussi liée à une de ses caractéristiques majeures, donc une limite...), je pense qu'il pouvait monter sans doute jusqu'à la 5ème place (comme Tsonga)

Maintenant, comme tu le dis, il peut faire de très bons matches. Mais un classement dans le top 10, demande une continuité dans les prestations et cela, c'est son problème !

Il donne l'impression de ne pas réussir à enchaîner tournoi après tournoi. Problèmes physiques ou problèmes divers qui le parasitent, bref, il n'est pas loin, mais je doute qu'il arrive à faire mieux que ma prévision. Et déjà, s'il y arrive, car il vient de reculer à la 20ème place après cet Open d'Australie. Il va devoir défendre sa victoire à Montpellier maintenant, soit 250 points Confused
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6135
Localisation: France

MessagePosté le: 04.06.2015, 09:51:13    Sujet du message: Répondre en citant

Dans ce RG 2015, finalement Monfils perd des points par rapport à son tournoi 2014 et ne réalise pas ce qui lui était prédit, à savoir sortir Federer du tournoi. Je ne parle pas de gagner RG comme certains le prédisaient.
Ses deux victoires contre Federer sur terre pouvaient laisser penser qu'il avait un ascendant et une tactique efficace pour le gêner. Mais on a vu que ce n'était ni l'un ni l'autre.

Son début de saison était prometteur, selement voilà, à 29 ans, il n'a peut-être plus la possibilité de jouer ce jeu usant défensif en enchaînant des matches en 3 sets gagnants.

En prenant un entraîneur, il a montré qu'il avait de l'ambition, sauf qu'il y a nécessité aussi de mettre tous les éléments de son côté, de soigner les détails qui font la différence. L'entraîneur ne peut pas forcer son joueur à faire des choses qu'il n'a pas envie de faire, d'autant que c'est lui le patron, finalement !
Par exemple, on a su que Federer a demandé un terrain pour s'entraîner avant la reprise du match contre lui mais il n'en a pas fait de même. Pas de réglage sur le court par conséquent et on constate qu'il perd les deux sets. Lien de cause à effet, pas forcément, cependant on peut toujours avoir un doute...

Les facilités sont une chose, mais pour arriver à concrétiser et obtenir son niveau d'excellence personnel, il faut tout mettre de son côté. Celui qui n'est pas professionnel sur tous les aspects n'y arrive pas.

Son classement live à la race est à la 10ème place, le voyez-vous capable de jouer en fin d'année le tournoi des maîtres, lui qui est le seul de notre bande des 4, à ne pas l'avoir réalisé ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ploiuytr
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: May 05, 2012
Messages: 1090

MessagePosté le: 04.06.2015, 14:17:34    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:
Son classement live à la race est à la 10ème place, le voyez-vous capable de jouer en fin d'année le tournoi des maîtres, lui qui est le seul de notre bande des 4, à ne pas l'avoir réalisé ?

On sait jamais en fonction des blessures ou d'un exploit...

Mais si on regarde le classement "race", on voit que le 8ème (Nadal) a 2 fois plus de points que lui.
On voit aussi que Richard et Jo, qui ont chacun manqué 2 mois de compétition, sont à seulement 250 et 265 points derrière.

Et comme on arrive sur gazon où il n'a jamais fait grand chose, le Masters paraît difficile à atteindre pour lui.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
WG
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Nov 05, 2010
Messages: 1031

MessagePosté le: 04.06.2015, 14:44:33    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:
soigner les détails qui font la différence.
comme mettre un pull par exemple
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ploiuytr
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: May 05, 2012
Messages: 1090

MessagePosté le: 04.06.2015, 20:51:32    Sujet du message: Répondre en citant

WG a écrit:
sengale a écrit:
soigner les détails qui font la différence.
comme mettre un pull par exemple

S'il n'y avait que le pull : http://www.legorafi.fr/2015/06/03/roland-garros-gael-monfils-gene-par-de-la-poussiere-orange-sur-le-court/ Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
-Manon-
Super fan
Super fan


Inscrit le: Sep 14, 2014
Messages: 160
Localisation: Arles

MessagePosté le: 15.06.2015, 15:36:14    Sujet du message: Répondre en citant

Le pire c'est qu'il est têtu le Gaël! Il dit et affirme qu'il deteste jouer sur Gazon alors qu'en faite il a le jeux pour jouer sur cette surface! C'est juste lui qui n'a pas envie de faire des efforts!! Il m'énerve des fois !!! Mad
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
lise
Mega Fan
Mega Fan


Inscrit le: Nov 26, 2010
Messages: 247

MessagePosté le: 03.11.2015, 18:18:19    Sujet du message: Répondre en citant

Hier j'ai vu son match contre B.Paire, il est désespèrant.
Il menait 6/2 4/0 et il trouve le moyen de perdre en 3 sets.

Il explique qu'il est trop gentil et qu'il n'a pas supporté les hués contre Paire. Il s'est déconcentré et Benoit Paire l'a emporté ce qui était mérité .

J'espère qu'avec sa nouvelle équipe et son nouveau coach il se remobilisera......


Rolling Eyes
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lise
Mega Fan
Mega Fan


Inscrit le: Nov 26, 2010
Messages: 247

MessagePosté le: 30.10.2016, 22:07:58    Sujet du message: Répondre en citant

Article de Romain Lefebvre :

Quand Monfils s'échappe

Numéro 1 français, et de loin, le Guadeloupéen est en passe de boucler sa meilleure saison, premier Masters à la clé. Mais sa belle feuille de route, qui ne passera pas plus par Bercy qu'elle n'était passée par Roland-Garros ou la demi-finale de Coupe Davis, est entachée par ses multiples dérobades.

Gaël Monfils a dû attendre d'être trentenaire pour se qualifier enfin pour un Masters. En as du contre-pied, il a décroché cette qualif au cours d'une saison où il n'aura joué ni son Grand Chelem préféré (Roland-Garros) ni son Masters 1000 préféré (Bercy). Avant-hier, il a avancé une douleur intercostale pour officialiser son forfait au tournoi parisien, si cher à son coeur. Une blessure dont la gravité, comme si souvent avec Monfils, est bien difficile à évaluer.

Sera-t-il néanmoins dans les parages cette semaine ? Normalement, oui. Un mois et demi après s'être quittés sous une bruine de larmes versées dans les vestiaires de Zadar par Richard Gasquet, tout juste crucifié par un Marin Cilic scellant la victoire de la Croatie en demi-finales, joueurs et staff de l'équipe de France de Coupe Davis devraient en effet se réunir d'ici à la fin de semaine.

Chaque année, quand il n'y a pas de finale en ligne de mire, les Bleus profitent de Bercy pour débriefer la saison écoulée et dresser la roadmap de la suivante. Comme trop souvent, hélas, le ralliement des troupes va se faire autour d'un bon gros tas de regrets éternels.

Avec le retour aux affaires de Yannick Noah, c'était sûr, on allait voir ce qu'on allait voir. On a vu, en effet. Que, malgré tous les beaux discours du nouveau capitaine, la Coupe Davis et la génération mousquetaires, ça fait toujours deux. Ou plutôt, en l'occurrence, la Coupe Davis et Gaël Monfils. Le numéro 1 français, de loin le plus à même de contribuer à un succès final, n'a pas seulement manqué les deux plus importants tournois nationaux cette saison. Il est aussi complètement passé à côté de sa campagne 2016. En trois rencontres, il n'aura rapporté qu'un petit point, en Guadeloupe, aux dépens du Canadien Dancevic (6-3, 6-1, 6-3), classé 245e mondial. Une victoire qu'il qualifia de « moment le plus important de [sa] petite carrière ». Drôle d'emphase après une simple formalité, alors même qu'il avait mis en doute, durant l'Open d'Australie, le bien-fondé du choix de la Guadeloupe pour ce premier tour disputé sous les yeux de ses proches. Une victoire, surtout, qui n'aurait jamais dû voir le jour. Car le mercredi, à la veille du tirage au sort, Monfils avait laissé entendre au capitaine et à ses adjoints (Cédric Pioline, vice-capitaine, et Loïc Courteau, entraîneur) qu'il n'était pas en état de tenir son rang. Une tentative de dérobade, avortée celle-ci, qui annonçait la couleur. Sur son île, « la Monf » termina sa promenade de santé la main sur le coeur, le maillot bleu collé à la peau.

Mystérieux virus et silence radio

On sait comment évolua cette passion de circonstance. À Trinec, pour le quart de finale contre la République tchèque, Monfils brilla par son absence, justifiée par les suites d'un mystérieux virus qui l'avait privé de Roland-Garros. « Mystérieux », car dans son culte du secret autour de la gestion de sa carrière, Monfils n'a jamais révélé le mal dont il avait réellement souffert. Très vite forfait à Trinec, Monfils a surtout choqué, à commencer par son capitaine en personne, par ses silences sur les réseaux sociaux comme dans la communication interne au sein du groupe WhatsApp où sont réunis l'encadrement et les joueurs de Coupe Davis concernés de près ou de loin par l'aventure. Pas un message de soutien, pas un smiley en guise de pensée amicale. Et pour cause, pendant que les Bleus passaient le pont du 14 juillet dans la grisaille tchèque, lui mouillait la chemise sous le cagnard de Floride. « Pour gagner à Washington dans les conditions de chaleur qu'il y a là-bas, puis réussir l'été qu'il a fait par la suite, entre les voyages, son parcours aux Jeux et sa demie à l'US Open, je ne peux pas croire qu'il n'ait pas fait un bloc de travail physique d'au moins quinze jours à fond avant de s'envoler pour les États-Unis, assure un ancien joueur de Coupe Davis. Or, sur ces deux semaines, la deuxième tombait pendant le quart en République tchèque, qu'il aurait donc clairement pu disputer. »

Sûr que ces déductions logiques n'auraient jamais vu le jour sans la dérobade, inéluctable cette fois, de Zadar. On ignore encore les traces laissées par ce forfait de dernière minute dans le destin de joueur de Coupe Davis de Monfils. Une certitude : personne dans le groupe France n'a cru à cette subite douleur au genou survenue en descendant trois marches de l'hôtel croate. Mais, davantage que le refus d'obstacle, c'est la manière qui a fortement déplu. Le demi-finaliste de l'US Open était logiquement arrivé le dernier sur place, le lundi, sur les coups de midi. Accueilli à bras ouverts par ses coéquipiers heureux de retrouver un leader en pleine bourre, il n'avait pas vraiment sauté de joie à l'idée de retrouver le maillot bleu. Une fois acté son forfait, « très rapidement prévisible », selon un intime du groupe, Monfils n'avait pas d'autre choix que de quitter Zadar à la demande de son capitaine, soucieux de purger l'environnement de cette demi-finale de toute onde négative. Avant de faire son sac, il fit le tour des chambres, tête baissée, regard de chien battu, comme pour s'attirer la compassion des uns et des autres. Typique d'un « manipulateur affectif », entendit-on dans les couloirs de l'hôtel Falkensteiner de Petrcane, en banlieue de Zadar. L'entreprise de séduction ne trompa guère son monde. Elle vola même en éclats quand les portables du groupe affichèrent un selfie du fugitif, tout sourire, à bord du jet privé qu'il avait affrété pour rejoindre ses pénates. L'image déclencha une salve de messages plus sarcastiques les uns que les autres. À sa descente d'avion, il répondit sur le ton de la légèreté, mais ses emoticons riaient jaune.

Un dernier joker au Japon ?

Cette maladresse aurait pu lui servir de leçon. Que nenni. L'imprévisible Monfils en remit une couche dès le lendemain de la défaite. Immédiatement après une mise au point « à chaud » de Noah, il afficha sur les réseaux sociaux une nouvelle photo, en compagnie cette fois de son capitaine. Les deux hommes, hilares, venaient donc de faire la paix. « J'ai passé un super après-midi avec ce gars », disait le message de Monfils, assorti de plusieurs hashtags révélateurs : #capitaine #noah2017 #ensemble. Sauf que Noah ne l'entendait pas de cette oreille. Son entourage laisse volontiers filtrer sa colère à la découverte de cette communication désastreuse, la plaie de Zadar encore à vif. « En fait, il n'a rien compris !... », s'est désolé le capitaine auprès de ses proches.

Rares sont ceux qui comprennent ce qui se passe dans la tête du joueur pour en arriver à pareils enfantillages. Des actes qui n'étonnent plus grand monde dans le milieu. Pour Jean-François Caujolle, actuel directeur des tournois de Marseille et de Lyon, « il faut accepter Gaël tel qu'il est et renoncer à essayer de le changer. Un jour, à Bercy (dont Caujolle fut également directeur), il n'était pas satisfait de la programmation de son premier tour et m'avait dit : "Si tu me fais jouer à cette heure-là, je te préviens, je déclare forfait." Il avait finalement joué et atteint la finale. Il est comme ça, Gaël, c'est un showman capable de s'échapper à tout moment. » Pour cet autre directeur de tournoi « planté à plusieurs reprises par Gaël », « cette instabilité est incompatible avec le fonctionnement d'un collectif. Marat Safin était comme lui, capable de balancer n'importe quel match, même une finale de Grand Chelem, comme contre Johansson en Australie (en 2002), dès que quelque chose ne tournait pas rond. Sauf qu'en Coupe Davis, même s'il arrivait à la dernière minute en s'en foutant, il avait Tarpitchev (l'inamovible capitaine russe) sur la chaise à côté de lui, qui le tenait par les couilles... »

La méthode forte a déjà fonctionné par le passé avec Monfils. Rémi Barbarin, qui l'entraînait avec Thierry Champion il y a une dizaine d'années, se souvient : « Gaël avait balancé un match exhibition à Kooyong (avant l'Open d'Australie) alors qu'il n'y avait que des gros, Federer, Nadal and Co. On avait été très clairs avec lui : "Ou bien tu vas voir le directeur et tu lui rends la garantie, ou bien on arrête de t'entraîner." » Le gamin fit preuve d'obéissance, et présenta ses plus plates excuses, « droit dans les yeux de l'organisateur, sans s'évader.».

Tout Monfils est là, à la fois attachant et agaçant, aussi fidèle en amitié - sa bande d'irréductibles potes en témoigne - qu'inconstant dans l'effort, même si sa saison 2016, la meilleure de sa carrière, a tracé une ligne enfin à peu près droite. Dans deux semaines, pour son premier Masters, il aura l'occasion de se frotter, au moins trois fois en autant de matches de poules, à ce qui se fait de mieux sur le circuit. Ça ne lui a pas toujours souri. « Quand la montagne est trop haute, il a tendance à vouloir la contourner, et ça fait pschitt, regrette Barbarin. Bien sûr qu'il mouille et gère mal son stress ! Comme contre Djoko à l'US cette année, comme contre Federer à Roland (en 2008) où il bazarde le premier set à cause d'une poussière dans l'oeil (une lentille mal positionnée, en fait). De toute façon, il se réfugiera toujours derrière une excuse. Quand il se met à faire des ronds trois mètres derrière ou à multiplier les amorties, il sait au fond de lui que c'est une échappatoire. Il se met sur la défensive au lieu de s'imposer en créateur. Tout le contraire d'un Wawrinka, capable de jouer son meilleur tennis contre les meilleurs, dans les meilleurs moments. » Barbarin n'en fait pas non plus une généralité, citant à maintes reprises la démonstration de son ancien élève en finale de Coupe Davis 2014 contre Federer (6-1, 6-4, 6-3) « mais qui jouait 15/2, ce jour-là », ironise un ancien.

Quoi qu'il se dise cette semaine dans l'intimité des Bleus, nul ne sait qui de Docteur Gaël ou de Mister Monfils se présentera au Japon, pour le premier tour de Coupe Davis l'an prochain (4-6 février 2017). Une chose est sûre, si Yannick Noah venait à lui faire à nouveau confiance, ce serait son tout dernier joker. Parole de capitaine.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ploiuytr
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: May 05, 2012
Messages: 1090

MessagePosté le: 30.10.2016, 22:48:33    Sujet du message: Répondre en citant

Ça ne me paraît même pas évident que la saison de Monfils soit sa meilleure.
Le principal changement c'est qu'il n'a pas été blessé de l'année, qu'il a eu des bons tirages et que Federer et Nadal ont laissé à d'autres des occasions de briller en plus grand nombre que les années précédentes.

Les joueurs qu'il a battus en GC :
- à l'OA pour aller en 1/4 : Sugita, Mahut, Robert et Kuznetsov.
- à l'USO pour aller en 1/2 : Muller, Satral, Almagro, Baghdatis et Pouille.

Et ses défaites : Raonic, Chardy et Djokovic.

Pour sa finale en M1000 à Monte-Carlo, il bat Muller, Lorenzi, Vesely, Granollers et Tsonga.

Il gagne un seul titre à Washington (500) en battant Lu, Coric, Querrey, A.Zverev et Karlovic.

Alors on ne peut battre que les joueurs qu'on a en face et parfois un outsider peut se révéler plus compliqué à jouer qu'un favori mais on peut quand même dire qu'il a eu beaucoup de bol dans ses tableaux.

Pour moi ça manque quand même de grosses victoires ou de très gros matchs.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6135
Localisation: France

MessagePosté le: 01.11.2016, 10:20:33    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord avec ton analyse ! Wink

Monfils joue bien depuis plusieurs saisons mais cette année, il a eu pas mal de parcours qui se sont bien ouverts.

Bémol :
Il a quand même été absent à RG qui est son tournoi préféré en GC et là il manque un master 1000, un peu comme Richard sur le plan des gros tournois ratés. Mais Richard n'a pas joué de 500 "faciles" sans guère d'opposition comme Monfils a pu le faire.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Le monde du tennis Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivante
Page 1 sur 11

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group




Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.12 S