Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 59 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

RichardGasquet.net :: Voir le sujet - Le joueur qui se blesse
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le joueur qui se blesse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6299
Localisation: France

MessagePosté le: 25.11.2014, 15:24:43    Sujet du message: Le joueur qui se blesse Répondre en citant

Le joueur qui se blesse

Quand on parle de blessure, on peut se demander si elle est réelle ou si elle ne l’est pas.
Comme le sujet est vaste, je fais le choix de ne développer que le cas où la blessure est réelle.

Il faut déjà constater qu’il y a des joueurs très souvent blessés (comme nos français) et des joueurs qui le sont très peu. Pourtant, le tennis n’est pas un sport de contact, ni même un sport collectif où tu peux être blessé par l’adversaire. Le joueur de tennis se blesse donc TOUT SEUL.

Classiquement, on invoque 5 causes :

1. La nature des mouvements effectués comme le geste de smash, la frappe de volée en pleine extension
2. La répétition des mouvements qui peuvent engendrer des lésions de tendons (frapper 100 volées de revers à la suite)
3. L’intensité du mouvement comme frapper à pleine puissance un service ou retourner des premières balles de service (lésions musculaires)
4. L’amplitude du mouvement (lésions articulaires)
5. Le défaut technique (ex du tennis elbow provoqué par le geste de revers avec frappe bras fléchi)

Dans cet inventaire, on voit que la vision est seulement mécaniste. L’homme n’est vu que comme un ensemble d’articulations, de tendons et de muscles. On oublie qu’il a aussi un cerveau et donc des pensées et des émotions qui interfèrent étroitement avec l’état de santé.

Il y a 3 grands groupes de déterminants à l’origine des blessures. Des éléments psychologiques, d'autres sociaux et des facteurs liés aux techniques d'entrainement. C’est la recherche en psychologie clinique du sport qui a apporté des éclairages précis pour comprendre mieux ce qui se passe.

Je vais donner d’abord une vue d’ensemble pour que le post ne soit pas trop long.
Ensuite, si certains veulent en savoir davantage sur des points précis, je pourrais développer.

Les facteurs psychologiques sont en rapport avec les traits de personnalité, l'adaptabilité au stress et l’image plus ou moins positive que chacun a de soi. On arrive aujourd’hui à mieux détecter les joueurs qui sont le plus susceptible de se blesser.

Les facteurs sociaux comme le fait d’avoir à vivre un événement important, donc stressant,

Le type d'entraînement spécifique proposé au joueur qui peut être source de traumatismes divers.

Il faut savoir que la blessure n’est vue souvent que comme la « poisse », un coup du sort, une malchance, alors que la blessure sert aussi à quelque chose. C’est assez dur de l’admettre mais c’est une réalité, elle satisfait des besoins psychologiques profonds. Le joueur qui se blesse souvent est, la plupart du temps, totalement inconscient du pourquoi de sa (ses)blessure(s). Le joueur ne peut donner que des raisons superficielles ou les raisons qui lui semblent les plus logiques. Il n’a pas accès aux raisons profondes ou alors que de manière très floue. Il y a toute une liste de bénéfices...


Dernière édition par sengale le 26.11.2014, 01:05:30; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patricia
Membre d'honneur
Membre d'honneur


Inscrit le: Apr 23, 2005
Messages: 2573

MessagePosté le: 25.11.2014, 20:16:31    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a des parallèles à tirer avec les maladies : le système immunitaire est affaibli par les différents stress (dont la fatigue fait partie), et la façon dont la convalescence est mise en œuvre.

J'avais lu un article sur les pratiques médicales dans le sport de haut niveau montrant que les temps préconisés pour les personnes "normales" étaient considérablement réduits par les médecins quand la pression de l'employeur était importante. Quand le joueur est indépendant, comme au tennis, il y a la pression financière (entretenir l'équipe) et sportive (maintenir un classement) qui incite à raccourcir le temps nécessaire à une convalescence optimale. J'en ai vu l'illustration avec la déchirure intercostale de Richard en début d'année : il joue un match sur la blessure, puis reprend l'entraînement - et au moins un match d'exhibition - dans les 15 jours. Ma sœur qui s'est fait la même chose à peu près au même moment a été très handicapée (elle est chanteuse et ne pouvait que murmurer) pendant un mois entier.

J'ai lu une interview de Lionel Roux où il expliquait que début 2014 - donc au moment où il a cette blessure, et a été embêté par le dos sur les mois précédents - il convoque Arnaud Clément pour lui dire qu'il se met à son entière disposition pour la Coupe Davis, qu'il fera les impasses sur son programme si nécessaire, mais qu'il a une revanche à prendre sur sa frustration avec l'Argentine...

Richard se met beaucoup d'impératifs à ce moment, au détriment des périodes de récupération et de travail foncier (on saura par la suite qu'il n'a pu faire un entraînement normal avant Roland Garros) :

- il doit maintenir son statut de N°1 français pour lequel il a tant bataillé
- démarrer sa collaboration avec Bruguera en se montrant à la hauteur d'un coach très exigeant (alors qu'il ne peut s'entraîner normalement)
- tenir sa place dans l'équipe de Coupe Davis, y compris en double
- faire acte de présence dans les tournois français indoor qui comptent sur lui (alors que ce n'est pas sa surface)

La conséquence est que son corps met en place un interrupteur radical à Miami... exactement anniversaire du WE contre l'Argentine !
Richard ne peut jouer le WE de Coupe Davis, ne peut s'entraîner, ne peut jouer la saison sur terre qui lui est propice, avec son réservoir de points, et est à un doigt de renoncer à RG... qu'il joue "quand même" (il ne l'aurait fait pour aucun autre tournoi) . Mais il est stoppé au Queens par une autre blessure. Il aura encore 3 blessures menant au forfait (Bogota, Toronto et Shanghai) avant la fin de la saison...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 4001
Localisation: paris

MessagePosté le: 27.11.2014, 15:16:17    Sujet du message: Répondre en citant

Ah !!!! Je savais que sengale ne résisterait pas à l'envie d'ouvrir ce topic !! Wink

Merci sengale, et merci Patricia, c'est bien intéressant tout ça !!

Moi, il y a un point qui m'intéresse encore plus (mais c'est mon côté "j'aime bien les polémiques" !...), c'est le cas du joueur, qui a effectivement un pépin physique (mais ils en ont à peu près tous, quasiment tout le long de l'année), mais qui exagère sa blessure (consciemment ou non) dans un but déterminé.

Je donnais l'exemple de Nadal lors de la finale de l'Open d'Australie, mais il y en aurait d'autres.
Je pense qu'il y a chez certains joueurs le souhait, plus ou moins assumé, de se faire craindre par ses adversaires, voire même de paraitre plus fort qu'on ne l'est réellement, qui les amène à trouver des subterfuges dans les matches où ils sont nettement dominés.

Je suis quasi persuadé que c'était presque insupportable pour Nadal de se retrouver à 6/3, 5/1 contre Wawrinka, en étant archi dominé, parce qu'une défaite sèche en 3 sets (contre un joueur qui avait toujours perdu contre lui...) aurait donné l'impression que Rafa était en fait parfaitement battable, et qu'il pouvait même être largement battu dans une finale de grand chelem.

En exagérant son pépin physique, il se gagne la possibilité de laisser croire à ses adversaires qu'il a perdu mais dans des conditions "anormales" (sous entendu, dans des conditions normales, j'aurai maintenu ma suprématie).

Nadal a d'ailleurs fait le coup plusieurs fois : après sa défaite contre Rosol, on apprend qu'il avait des problèmes aux genoux... Pareil quand il perd contre Soderling à Roland etc...
Et d'ailleurs, ça marche bien puisque les médias relaient fréquemment l'idée que certes Nadal a perdu ce match, mais en rajoutant immédiatement qu'il était diminué par çi ou ça...

Quelquefois, sans que ce soit une manoeuvre préméditée et consciente, je me demande même si le joueur ne croit pas sincèrement qu'il faut forcément qu'il ait été diminué pour avoir perdu tel match si largement....

L'image de soi, et la confiance en soi sont des choses primordiales dans le tennis, et c'est compréhensible aussi que certains joueurs soient tentés de faire quelques arrangements avec la réalité de leur blessure...

Ceci dit, nous supporters ou spectateurs, n'avons pas forcément tous les éléments pour juger de la réalité ou de l'exagération d'une blessure, donc (c'est ça qui est rigolo), chacun peut avoir des visions différentes de certaines situations (j'imagine que certains ont trouvé Nadal ultra courageux de continuer en Australie malgré sa blessure, et ça rajoute à l'image du combattant qui n'abandonne jamais !
Mais, contrairement aux idées reçues, Nadal est un joueur qui abandonne beaucoup plus souvent dans ses matches qu'un Federer par exemple...
Or, dans l'esprit général, celui qui s'accroche et n'abandonne jamais, c'est Nadal)

Voilà, je vous ai livré tout ça un peu comme ça venait, c'est beaucoup moins structuré et rigoureux que notre maître à tous sengale, ou que Patricia, mais je pense que vous avez compris l'idée générale !!
Wink

J'aimerais bien avoir votre avis là-dessus...(on pourrait bifurquer assez vite sur le cas de Tsonga à Lille d'ailleurs... Wink )
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delauney60
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Sep 06, 2010
Messages: 1795

MessagePosté le: 28.11.2014, 18:59:18    Sujet du message: Répondre en citant

Point de vue intéressant BigMac.
Tu vois la causalité dans un sens mais tu pourrais aussi la voir dans l'autre sens : Nadal aurait pu être effectivement diminué physiquement dans les matchs que tu as cités et ce problème serait la cause essentielle de ces défaites. Tu ne peux pas écarter cette option, et ce d'autant moins que Nadal a déjà dû s'arrêter à pas mal reprises dans sa carrière, et parfois pour d'assez longues périodes. Quand il dit qu'il est blessé, il est donc quand même plutôt crédible.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 6299
Localisation: France

MessagePosté le: 28.11.2014, 19:30:13    Sujet du message: Répondre en citant

delauney60 a écrit:
Nadal aurait pu être effectivement diminué physiquement dans les matchs que tu as cités et ce problème serait la cause essentielle de ces défaites. Tu ne peux pas écarter cette option

Bien sûr !
Un joueur comme Nadal qui domine le tennis mondial, sur terre en particulier, pense pouvoir battre tous les adversaires et, dans les faits, a dû quasiment tous les battre (je n’ai pas vérifié !). S’il est en bonne santé, il sait qu’il est très dur à battre. Par contre dès qu’il a une douleur quelconque, sa confiance en lui diminue et il se retrouve au niveau, voire inférieur à certains adversaires. Il ne sait plus s’il peut ou non en venir à bout.
S’il se fait battre, il y a ce doute dans la tête ! Est-ce que c’est à cause de la blessure, de la douleur qu’il a perdu ? Est-ce que cela a joué ? Et ce doute est normal d'autant qu'il permet de préserver une image positive de soi et la confiance.

Des joueurs comme nos français ne sont pas du tout dans le même état d’esprit au départ. Ils savent très bien qu’il y a des adversaires plus forts qu’eux. Ils le reconnaissent en règle générale quoi que ce soit mal vu de l'avouer…

Quand un joueur se blesse, il faut bien prendre en compte sa personnalité, comment il se perçoit, comment il parle de ses adversaires, s’il les perçoit plus fort ou moins fort que lui...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group




Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.06 S